L'exploitation de l'antimoine se fait principalement en Chine, en Russie, en Bolivie, en Afrique du Sud. La production mondiale de l'antimoine s'élève à environ 65.000 tonnes par an.

    Les pays de l'exploitation de l'antimoine les plus importants sont la Chine (Xikuangshan, Hunan - intrusions mésozoïquesmésozoïques) : 60.800 tonnes  ; la Russie : 10.500 tonnes ; la Bolivie : 7.050 tonnes ; l'Afrique du Sud : 4.534 tonnes ; le Mexique, etc. Et en Europe dans l'ancienne Yougoslavie et en Tchéquie.

    • Réserves mondiales : 4,5 millions de tonnes.
    • Répartition : Chine  (50 %), Afrique du Sud (10 %), Bolivie (8 %), URSS (6 %), Mexique (5 %). 

    Les gîtes d'antimoine

    L'antimoine est utilisé depuis très longtemps. Les gîtes d'antimoine sont dans des séries sédimentaires, au voisinage de shales noirs. La plupart des gisementsgisements d'Europe et du Québec sont de type filonien. L'antimoine occupe aussi de grandes zones de cisaillement ductileductile, parfois minéralisées en or (Zimbabwe). Ce sont des zones anticlinales fracturées produisant quelques milliers de tonnes (teneurs de 5 à 10 % Sb).

    Le dépôt se produit entre 400 et 280 °C dans des fluides de faible salinité (2-10 % NaCl). L'antimoine natif témoigne de conditions très réductrices liées à la production de CH4. Les filonsfilons sont souvent entourés de chloritisation. Un moyen rapide de contrôle de la présence de stibine est l'attaque par KOH, qui colore la stibine en jaune vif.

    Panorama des Cinq doigts, piliers de grès quartzite dans le Wulingyuan, province du Hunan, en Chine. © Chensiyuan, <em>Wikimedia commons,</em> CC by-sa 4.0
    Panorama des Cinq doigts, piliers de grès quartzite dans le Wulingyuan, province du Hunan, en Chine. © Chensiyuan, Wikimedia commons, CC by-sa 4.0

      L'exploitation de l'antimoine en France

      Des producteurs en France :