Planète

Le talc : un minéral aux multiples usages

Dossier - Talc : la plus grande carrière au monde
DossierClassé sous :géologie , talc , Morhange

Trimouns est la plus grande carrière de talc au monde et elle se situe en Ariège. Distante de 15 kilomètres du village de Luzenac, cette carrière a 1.000 mètres de dénivelé, non seulement c’est une rareté mais aussi un record, deux bonnes raisons de s’y intéresser !

  
DossiersTalc : la plus grande carrière au monde
 

Le talc résiste bien à la corrosion et aux intempéries et a une faible conductivité électrique. Broyé et micronisé en poudre blanche, il sert d'agent de remplissage dans les plastiques, les peintures, le papier, le caoutchouc, les revêtements de toits, les produits pharmaceutiques et cosmétiques.

Le talc entre dans la composition du papier. © Jackmac34, Pixabay, DP

Il absorbe bien l'huile et la graisse, il est donc utilisé comme agent de dérésination de la pâte à papier pigment pour couvrir la surface du papier. Il retarde la propagation du feu dans les toitures (revêtements) et augmente leur résistance aux intempéries. Dans les céramiques : haut point de fusion ou action de fondant, il permet d'abaisser la température de cuisson et d'en réduire le temps. On l'utilise aussi pour éviter la fissure des glaçures. Un usage nouveau : la clarification des eaux où il accélère la sédimentation des particules fines. On l'utilise encore dans l'agro-alimentaire comme charge.

Cliquez pour agrandir l'image - Exemples de talc commerciaux.

Les industries du papier et des plastiques, grandes consommatrices de talc

Les gisements économiques sont rares et une douzaine de pays seulement assurent la presque totalité de la production mondiale, de l'ordre de 5-6 Mt, 8 Mt avec la pyrophyllite.

En France, la Société des Talcs de Luzenac (filiale de Rio Tinto) produit 409 kt en 2000. La hausse de 0,9 % seulement entre 1999 et 2000 est due à la bonne tenue du marché du papier et au fléchissement du marché des engrais. (Fédération des minerais et métaux). Les exportations représentent 55 % de la production : Allemagne (51 kt), Espagne (46 kt), Italie (32 kt), Belgique (20 kt) et Pays Bas (17 kt). Les importations sont de 41 kt. Depuis 2011, rachetée par le groupe Imerys, la Société des talcs de Luzenac devient Imerys Talc Luzenac France. L'entreprise produit environ 5 % de la demande mondiale.

Mine de talc en Italie.

La consommation française, à 221 kt, marque un repli par rapport à 1999. Il y a aussi trois mines au Canada, avec une production d'environ 75.000 tonnes, pour une valeur d'environ 15 millions de dollars. On utilise beaucoup de talc dans la fabrication des papiers. Quels sont les papiers que l'on utilise dans notre vie quotidienne ? Les papiers à usages graphiques pour la communication, la littérature, l'art : votre magazine, votre journal, votre cahier d'écolier, votre courrier ou votre catalogue de vente par correspondance... Il en existe plusieurs catégories :

  • le papier journal de forte résistance doit se prêter à un travail sur rotatives rapides. Fabriqué sur un papier mince, il est conçu à partir de pâte mécanique pour l'opacité, complétée par des papiers et cartons récupérés ;
  • les papiers d'impression-écriture pour livres de poche, d'école, de cuisine, photocopies, enveloppes, documents publicitaires, etc. correspondent à autant de papiers différents qui doivent s'adapter à des imprimantes, des copieurs, etc. ;
Carte pétrole 1989 - Cartographie manuelle vendredi 8 septembre 2006, par Philippe Rekacewicz Cette carte figurant la production et le transport du pétrole dans le monde a été imaginée et produite pour le mensuel français Le Monde diplomatique. En 1989, la cartographie de presse était entièrement réalisée à la main. Les éléments graphiques étaient dessinés à l’encre de Chine sur des calques dégraissés avec du talc, le texte composé sur un plastique transparent autocollant, puis aligné et positionné à l’aide d’une feuille de papier millimétré sur une table lumineuse. La carte finale était ensuite assemblée par le service de photogravure du journal.
  • le papier non couché dans lequel les fibres enchevêtrées sont collées ou surfacées pour éviter l'absorption de l'encre : offset, photocopie, machine à écrire, dessin, liasses, formulaires, dossiers et couvertures, enveloppes, agendas, etc. Il y a les papiers non couchés « sans bois », fabriqués à partir de pâte chimique, et les papiers non couchés « avec bois », fabriqués à partir de pâte mécanique ;
  • le papier couché est apprêté par le dépôt d'une couche de talc ou de kaolin pour un bel aspect et des caractéristiques particulières. Il peut être satiné pour certaines impressions en quadrichromie. Il peut aussi être mat.
Le talc est utilisé pour la fabrication du carton.
  • les emballages en papiers et cartons : boîtes, étuis, sacs caisses, emballages souples, emballages, présentoirs... regroupent, protègent et conservent les produits de consommation. C'est dans ce secteur qu'il y a les plus forts taux de recyclage. Ils peuvent avoir toutes sortes d'aspect : sacs kraft, sacs de ciment, papier cristal, sulfurisé, opercules de pot de yaourt, intercalaires de tôle ou sacs de café... Il existe, naturellement plusieurs catégories d'emballages en papier et en carton : le carton plat ou ondulé par exemple.
  • les papiers d'hygiène : ils ont pour fonction d'essuyer, d'absorber et de protéger et sont à usage unique. Papier-toilette, mouchoirs, essuie-tout, nappes et serviettes, draps d'examen, articles d'essuyage industriel... La ouate de cellulose (ou « tissue ») est le type de papier le plus couramment utilisé pour ces produits. Il existe d'autres articles d'hygiène qui ne sont pas à proprement parler « en papier », mais qui comportent un matelas en fibres de cellulose : les couches bébés, les articles d'hygiène féminine et les protections pour incontinents.
  • les papiers industriels : les papiers à usage fiduciaire permettent de garantir l'authenticité et l'inviolabilité des documents officiels : papiers d'identité, billets de banques, chèques, titres notariés, billets de train ou d'avion, grilles de Loto, etc. Il existe des papiers spécifiques : papiers à cigarette, papiers abrasifs, papiers pour filtres, cartes à perforer, câbles d'énergie et câbles téléphoniques, papiers isolants stratifiés, etc. Sources : http://www.lepapier.fr/

Le talc fait de la résistance

Voici un extrait de l'article paru dans le journal du CNRS (N° 181, février 2005) et concernant un usage particulier du talc, qui fait, comme vous allez le voir toujours partie de la recherche de pointe !

Désuet, le talc ? Poudre magique, plutôt ! Écologique et résistant à des conditions extrêmes, il est employé avec succès dans le revêtement de métaux soumis à de fortes contraintes. Comparé aux téflon, graphite et autres lubrifiants incorporés dans ces revêtements, le talc présente deux gros avantages : il est résistant aux situations extrêmes (haute température ou milieu oxydant) et non polluant. Un candidat idéal, donc. Reliés entre eux par de faibles liaisons, les feuillets glissent les uns sur les autres dès qu'ils subissent la moindre contrainte.

De là les propriétés lubrifiantes hors pair du talc : « L'idée était d'incorporer des particules de talc de taille micrométrique dans un métal susceptible d'être soumis à des efforts de cisaillement avec une autre surface, explique François Martin, l'un des initiateurs du projet. Du coup, cela libérerait les feuillets de talc dans l'interface et abaisserait ainsi le frottement entre les deux pièces. » On pouvait ainsi espérer, par exemple, diminuer les frottements et donc l'usure d'un fuselage d'avion, soumis à de nombreuses secousses et fait de tôle en aluminium et d'un revêtement.

Mais à mettre en œuvre, la chose s'est révélée plus ardue que sur le papier. Ce qu'ils ont accompli avec succès, puisque ce nouveau revêtement de surface - savant mélange de phosphore, de nickel et de talc - a été breveté en janvier 2004 au niveau international et que l'ensemble des recherches ont été couronnées par le 1er prix du concours régional de l'innovation en Midi-Pyrénées, organisé par l'Adermip. Principale intéressée : l'aéronautique. L'objectif est d'y remplacer le cadmium et le chrome, métaux très lubrifiants mais extrêmement polluants... et désormais interdits par les directives européennes. D'autres applications pourraient concerner les transports automobiles et ferroviaires, là où l'on utilise des pièces rivetées et fortement sollicitées. D'ici quelques années, nos voitures rouleront peut-être au talc... caché dans les roulements à billes des essieux, par exemple.

Le talc Morhange, un scandale !

Et pour terminer (sauf erreur, mes informations viennent d'une émission sur la 5 ou sur Arte ? Elles sont dans mes cours depuis si longtemps...), le rappel d'une méchante affaire qu'il ne faut pas oublier tellement les contrôles de qualité suivis sont nécessaires de nos jours, où le profit et souvent aussi la négligence ou/et l'erreur humaine sont inévitables dans nos industries... qui devraient en porter la responsabilité civile - et pénale.

En 1972, dans l'Yonne et les Ardennes. Encéphalites du nourrisson en série avec brûlures, convulsions, coma, et parfois mort. Les médecins sont impuissants... Après de longues recherches, on décèle la présence d'hexachlorophène dans des flacons de talc de la marque Morhange. L'hexachlorophène est un puissant bactéricide non répertorié comme toxique à l'époque. Les flacons sont retirés de la vente. Bilan : mort de 36 bébés, 224 intoxications, les parents déposent plainte. Le ministère de la Santé se porte partie civile. Lors du conditionnement, le talc en excédent avait été récupéré dans un fût contenant de l'hexachlorophène ; il fut ensuite récupéré et remis dans la chaîne de fabrication. Ce n'est qu'en 1991 que les familles seront indemnisées par l'État et non par l'entreprise incriminée. Je devais bien ce paragraphe aux familles qui ont été touchées par ce scandale, il fait partie de l'information due au public et devrait mettre en garde les jeunes (et moins jeunes) qui travaillent avec des produits disons « incompatibles »...