Planète

Petite histoire des Pyrénées-Atlantiques

Dossier - Tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques
DossierClassé sous :géographie , tourisme , gastronomie

Nous avons choisi les bastides et la gastronomie pour notre programme en Pyrénées-Atlantiques, il est vrai qu’après de belles promenades dans ces villages, la faim s’installe et dans la région les bons mets ne manquent pas !

  
DossiersTourisme dans les Pyrénées-Atlantiques
 

Les Pyrénées-Atlantiques sont chargées d'Histoire. Le territoire appartenait aux peuples des Aquitains, Ibères et Celtes. Crassus, lieutenant de César, réussit à les dompter mais le pays se révolta sous Auguste, et Messala en vint à bout !

Cirque de Lescun. © Capbourrut, Wikimedia, CC by-sa 4.0
Blason des Pyrénées-Atlantiques. © DR

Les Pyrénées-Atlantiques, département limitrophe de l'Espagne

Le département des Pyrénées-Atlantiques d'une superficie de 7.645 km2 fait aujourd'hui partie de la région Nouvelle-Aquitaine. Limitrophe avec l'Espagne, il intègre le Pays basque et le Béarn, et tire son nom de la chaîne des Pyrénées qui le traverse d'est en ouest et de l'océan Atlantique qui le borde.

Carte topographique des Pyrénées-Atlantiques. © Sting, Licence Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 Unported, 2.5 Générique, 2.0 Générique et 1.0 Générique

Alains, Vandales et Wisigoths, les Barbares envahisseurs

Le département fut ravagé par les barbares : Vandales, Alains, Wisigoths, qui prenaient le chemin de l'Espagne et la contrée fut, au VIIsiècle, occupée par les Vascons, chassés par les Wisigoths : ces peuples luttèrent contre les rois francs. Plus tard, ce furent les Vascons, qui, à Roncevaux, firent la défaite où périt Roland. Louis le Débonnaire vengea cette défaite et plus tard l'empereur franc fit bannir le duc de Vasconie, Loup Centulle, et donna le pays de Béarn à un frère du dernier duc.

L'épopée du Béarn

Ce n'est qu'en 905 que commence la maison des vicomtes de Béarn, vassaux du comte de Gascogne ; le premier d'entre eux fut Centulle Ier. Marie, seule héritière de Gaston IV, fait hommage à Alphonse d'Aragon (1170). Le Béarn se trouvait ainsi lié à l'Espagne de Gaston VI et prit le nom de Moncade marquant ainsi le début de la seconde dynastie des seigneurs du Béarn. Il fut excommunié comme Albigeois. Puis le Béarn s'agrandit sans bruit et, plus tard encore, la cour se fixe à Orthez : commence alors la période éclatante de l'histoire du Béarn.

Le plus illustre de ses princes, Gaston Phoebus (1343), fit ses premières armes contre les Maures d'Espagne. Il épousa Agnès de Navarre, sœur de Charles le Mauvais et défendit ses États contre les Anglais, refusant de rendre hommage au roi de France pour le Béarn.

Son cousin, Matthieu de Castelbon, lui succéda, il mourut sans descendance et sa sœur, Isabelle, lui succéda, épousa Archambault de Grailli, qui prit le nom de Foix. Devenu roi de France, Henri s'occupa du Béarn, flatta ses sujets au point de leur dire qu'il avait « donné la France au Béarn, et non le Béarn à la France ». Louis XIII réunit la Navarre et le Béarn à la couronne de France. Depuis cette époque, le Béarn n'a plus joué un rôle distinct dans notre histoire…