Planète

Les bastides d'Aquitaine : exemple de Villeneuve-sur-Lot

Dossier - Tourisme dans le Lot-et-Garonne
DossierClassé sous :géographie , Lot-et-Garonne , agen

-

Découverte du département du Lot-et-Garonne, à travers son histoire, son patrimoine culturel (bastides, moulins) et gastronomique (pruneau d'Agen) et enfin ses cours d'eau (la Garonne et ses affluents).

  
DossiersTourisme dans le Lot-et-Garonne
 

Entre les XIIe et XIVe siècles, Anglais et Français rivalisent pour la maîtrise de l'Aquitaine. Des villes se créent pour répondre à leurs intérêts stratégiques, politiques et économiques : les bastides. Celle de Villeneuve-sur-Lot en était une des plus vastes et des plus puissantes.

Pont des Cieutat à Villeneuve-sur-Lot. © Paternel 1, Wikimedia commons, DP
Les bastides d'Aquitaine, très nombreuses au Moyen Âge, n'ont pas toutes résisté au passage du temps mais il en reste quelques-unes à visiter. © Site officiel du tourisme Aquitaine

Organisation des bastides en Aquitaine

Parrainée par un seigneur ou un roi, leur fondation est marquée par un acte officiel dit de paréage, passé avec le propriétaire des lieux. Une charte des coutumes précise les droits et devoirs de la population dans ces bastides.

À l'opposé des ruelles tortueuses, les rues se coupent à angle droit. La place centrale est dédiée au commerce, avec sa halle et ses passages sous arcades ou cornières. L'église, souvent fortifiée, occupe l'un des angles de la place. Des remparts renforcés par des tours protègent le site.

Foires et marchés prospérèrent dans ces bastides qui forment une bonne part des villages : Castillonnès, Monflanquin, Puymirol, Tournon d'Agenais, Vianne, Villeneuve-sur-Lot, Villeréal par exemple. 

La bastide Villeneuve-sur-Lot

Elle fut fondée au XIIIe siècle, en 1253, selon les plans spécifiques aux bastides du Sud-Ouest de l'époque : une place centrale, autour de laquelle on construit en suivant un plan hexagonal. À cheval sur le Lot, cette bastide bénéficiera du point de passage des marchandises et développera ainsi ses richesses jusqu'au XIXe siècle. Entretemps, au XVIIe avec la Fronde, elle perdit ses fossés et ses remparts.