Planète

Histoire de l'Aquitaine

Dossier - Tourisme dans le Lot-et-Garonne
DossierClassé sous :géographie , Lot-et-Garonne , agen

-

Découverte du département du Lot-et-Garonne, à travers son histoire, son patrimoine culturel (bastides, moulins) et gastronomique (pruneau d'Agen) et enfin ses cours d'eau (la Garonne et ses affluents).

  
DossiersTourisme dans le Lot-et-Garonne
 

L'histoire de l'Aquitaine remonte à l'époque de Néandertal (-300.000 ans), qui a ensuite laissé sa place à Cro-Magnon (-40.000 à 10.000 ans). Durant la dernière glaciation, la région fut le refuge climatique de l'Europe de l'Ouest, elle a donc participé au peuplement de l'Europe.

Nérac : Pont de Barbaste et le moulin fortifié d'Henri IV. © Jacques Mossot, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
Plusieurs squelettes de Cro-Magnon ont été retrouvés dans le site préhistorique de l'abri de Cro-Magnon, témoin de l'histoire de l'Aquitaine. © 120, Wikipédia CC by sa 3.0

Histoire de l'Aquitaine : Celtes, Romains, Wisigoths et Henri de Navarre

Le département du Lot-et-Garonne correspond au territoire qu'occupaient des Celtes Nitiobriges. Avec les Vivisques ils étendaient leur domination sur la rive gauche de la Garonne. 

Carte des peuples gaulois. © Domaine public

Les Nitiobriges livrèrent le passage de la Garonne à César (56 ans av. J.-C.). Seule la forteresse de Sos opposa de la résistance. L'époque celtique a laissé peu de traces dans le département sauf quelques dolmens, des peulvens, des monnaies gauloises, des haches en silex, en porphyre, en bronze.

Sous les Romains, l'Agénois, fut dans la seconde Aquitaine et se distinguait par la richesse des vallées de la Garonne, du Lot et de la Baïse. Les Romains y construisirent des villas : Nérac et Sainte-Pompogne, par exemple.

Moulin de Barbaste et son pont romain. © Wolfgang Bauer, domaine public

Quiconque allait à Bordeaux, venant du centre de l'empire, traversait l'Agénois et empruntait la Ténarèse. L'Aquitaine a été cédée par Honorius aux Wisigoths avec l'Agénois et en 507, les Francs de Clovis les chassèrent, puis, en 732, les Sarrasins envahirent la région. Charlemagne le reprit et, à la fin du VIIIe, l'érigea en comté en faveur de l'arrière-petit-fils du duc Eudes.

Les Normands remontèrent la Garonne jusqu'à Toulouse, en 863. L'Agénois passa au comte d'Angoulême puis au duc de Gascogne jusqu'en 1030, puis ce fut la maison de Poitiers et le comte de Toulouse. Avec la domination toulousaine, l'hérésie albigeoise se répandit. Simon de Montfort y exerça le pouvoir et y établit un sénéchal. Il revint à la couronne, en 1271.

Édouard Ier, par le traité d'Amiens (1279), se fit restituer l'Agénois. Philippe le Bel envoya une armée qui s'empara du pays (1295). La reprise d'Agen (1439) fut le signal de la retraite des Anglais. Bientôt l'Agénois fut partiellement réuni à la couronne. En 1572, l'Agénois, avec le Quercy, fut donné en apanage par Charles IX à sa sœur, Marguerite de Valois, qui épousait Henri de Navarre.

Henri de Navarre. © Domaine public

Puis, plus tard, ce fut un des derniers foyers de la Réforme. Pendant la Fronde, Condé entraîna la province dans le parti des rebelles, sans grand succès. Plus rien de nouveau jusqu'en 1789. Histoire mouvementée quand même...

L'Aquitaine aujourd'hui

L'Aquitaine est aujourd'hui la troisième plus grande région de France avec une superficie de plus de 41.000 km2. Elle compte notamment le département des Landes.

La région Aquitaine, aujourd'hui. © DR