Planète

Le parc naturel régional des Landes de Gascogne

Dossier - Tourisme dans les Landes
DossierClassé sous :géographie , landes , Adour

À la découverte du département des Landes (40), de sa faune et de son paysage de dunes et de pins, au travers de la vallée de la Leyre, des pays de l'Adour et du parc naturel régional des Landes de Gascogne.

  
DossiersTourisme dans les Landes
 

Le parc naturel régional des Landes de Gascogne occupe aujourd'hui 315.300 hectares au cœur de la forêt landaise. Il s'inscrit dans trois programmes : le réseau Natura 2000, le Sage et le programme de restauration et d'entretien de la Leyre.

Grue couronnée grus grus. © Ken Billington, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
Grue cendrée (grus grus) que l'on peut observer au parc naturel régional des Landes de Gascogne. © Marek Szczepanek licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée).

Les enjeux du parc naturel régional des Landes de Gascogne

Situé au cœur du massif forestier des Landes de Gascogne, le territoire du parc concerne un espace riche et fragile : celui du bassin versant de la Leyre et ses franges.  La Leyre et son delta, les zones humides, la ressource en eau, les lagunes, les forêts sont autant d'enjeux autour desquels le Parc investit pour :

  • une connaissance accrue ; 
  • une concertation renforcée ;
  • un partage d'objectifs de gestion ;
  • une prise en compte des richesses naturelles ;
  • faire connaître les milieux naturels et les espèces d'intérêt majeur ; 
  • favoriser les pratiques respectueuses de l'environnement ;
  • la concertation avec les acteurs ;
  • le partage de compétence avec les partenaires ;
  • et le conseil aux porteurs de projets (particuliers et collectivités).

Un patrimoine naturel riche

Les vallées de la Grande Leyre et de la Petite Leyre constituent l'épine dorsale du territoire, identifiable par la végétation de feuillus qui contraste avec la forêt de pins maritimes du plateau. La forêt galerie sillonne ainsi la pinède. La vallée de l'Eyre, plus large en aval, offre des milieux plus diversifiés à l'arrivée sur le bassin d'Arcachon.

Le patrimoine naturel y est riche : loutre, vison d'Europe et genette, espèces rares qui sont considérées comme représentatives des sites peu perturbés. Mais la continuité des vallées des Leyre est menacée par des coupes ou des activités humaines hors de toute préoccupation de gestion à long terme.

Les loutres occupent les territoires du parc naturel régional des Landes. © Christian Konig, Tous droits réservés

Le delta, ouverture sur le bassin d'Arcachon, constitue une entité d'intérêt majeur, dont l'équilibre est fragile : interface permanente entre la terre et l'eau avec prés salés, domaines endigués, roselières, prairies pâturées, bancs sableux et vasières... Il est aussi situé sur l'une des voies de migration des oiseaux (grues entre autres...) les plus importantes d'Europe.

Le parc ornithologique du Teich et le domaine de Certes constituent des lieux privilégiés d'observation pour :

  • les espèces végétales et animales menacées présentes ( Natura 2000) ;
  • les amphibiens et reptiles comme le cistude d'Europe (Emys orbicularis) ;    
  • les invertébrés comme l'agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale) et le lucane cerf-volant (Lucanus cervus) ;    
  • les mammifères, dont la loutre (Lutra lutra) et le vison d'Europe (Mustela lutreola) ;    
  • les plantes comme la dichelyme étroite (Dichelyma capillaceum) ;    
  • les poissons, lamproie de Planer (Lampetra planeri) et toxostome (Chondrostoma toxostoma).