Planète

La ville de Colmar : maisons à colombages et Petite Venise

Dossier - Tourisme dans le département du Haut-Rhin
DossierClassé sous :géographie , Haut-Rhin , département du Haut-Rhin

-

Dans le département du Haut-Rhin, Colmar et les deux principaux musées de Mulhouse (la Cité du train et le musée de l'Automobile) font la fierté de l'Alsace. Sans oublier la saveur des plats de la région, tels que le kouglof et la choucroute.

  
DossiersTourisme dans le département du Haut-Rhin
 

Colmar (du latin columbarium : « colombier ») est le siège de la préfecture du Haut-Rhin, l'un des deux départements de la région Alsace. Elle est la capitale des vins d'Alsace et la troisième ville de la région. Ses habitants sont appelés les Colmariens et les Colmariennes.

Colmar, la petite Venise. © Cor2701, Wikimedia commons, CC BY 3.0
Maisons à colombages à Colmar. © Flosch, CC by sa 3.0

Colmar est située dans une zone de climat semi-continental (comme le reste de l'Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté). La ville est la plus sèche de France car elle se situe au pied de la plus haute partie des Vosges. Les nuages bloqués déversent une grande partie de leur eau sur le versant lorrain, laissant Colmar au sec (effet de fœhn). Il tombe, en un an plus, d'un mètre d'eau à Épinal, 1,60 m au col de la Schlucht et seulement 53 cm à Colmar.

Photographie de la Petite Venise, à Colmar. © Spiterman, Flickr, licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

La rivière Lauch ou la Petite Venise à Colmar

Au même titre que la collégiale Saint-Martin ou le quartier des Tanneurs, la Petite Venise vous fait goûter le charme de la vieille ville, avec ses maisons restaurées de 1350, mais aussi du XVIIIe, à bord de barques plates sur la Lauch.

La rue des Tanneurs et le quai de la Poissonnerie, le long de la même rivière, offrent un des plus beaux ensembles de maisons à colombages de la ville.

Maison à colombages rose en bord de route, à Colmar. © isobrown, Flickr, CC BY-NC 2.0

La maison Pfister

Vous découvrirez aussi la célèbre « maison Pfister » construite en 1537. Si le rez-de-chaussée est en pierre, les deux étages en bois sont peints de magnifiques polychromies d'allégories bibliques et les parties sculptées rendent hommage aux empereurs Maximilien, Charles Quint et Ferdinand.

La maison Pfister, construite en 1537, au croisement de la rue des Marchands et de la rue Mercière à Colmar, en Alsace. À droite en arrière-plan, la collégiale Saint-Martin. © Eric Gaba, CC by sa 3.0

Frédéric Auguste Bartholdi et Gaspard Isenmann

Deux grands noms sont de Colmar, un sculpteur de renommée mondiale et un célèbre peintre, dont voici les profils :

  • Frédéric Auguste Bartholdi (Colmar, 2 août 1834 - Paris, 4 octobre 1904), parfois connu sous le nom d'Amilcar Hasenfratz, est un sculpteur alsacien, auteur de la statue de la Liberté, offerte par la France aux États-Unis et située à l'entrée de New York, ainsi que du monumental lion de Belfort, sculpté dans une falaise (découvrez notre dossier sur le Territoire de Belfort) ;
Portrait de Frédéric Auguste Bartholdi, célèbre sculpteur alsacien, qui a été à l'origine de la statue de la Liberté présente à l'entrée de New York. © Domaine public
  • Gaspard Isenmann, ou Caspar, (né à Colmar vers 1430 - mort après 1480) était un peintre alsacien du XVe. Isenmann fut peut-être le maître du célèbre peintre et graveur Martin Schongauer.
 La Flagellation et le Couronnement d'Épines (1465) de Gaspard Isenmann, au musée Unterlinden. © Isobrown, Flickr, licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

C'est entre 1462 et 1465 qu'il réalise son chef-d'œuvre, La Flagellation et le Couronnement d'Épines, destiné au maître-autel de la collégiale Saint-Martin de Colmar. Si cette œuvre - conservée au musée d'Unterlinden - se rattache au gothique international par l'emploi de fonds d'or, l'expressivité des physionomies indique l'influence de l'art des Pays-Bas sur les écoles picturales du Rhin supérieur.