Planète

Le département de l’Aisne

Dossier - Tourisme dans l’Aisne
DossierClassé sous :géographie , canal , fleuve

-

Non loin de la Belgique, le département de l’Aisne constitue un berceau historique de la France. Plongez dans l’histoire de Clovis et l’anecdote du vase de Soissons, ainsi que dans la tradition fluviale du touage, avec cette promenade dans l’Aisne.

  
DossiersTourisme dans l’Aisne
 

Le département de l'Aisne est un département dont le nom vient de la rivière du même nom qui la traverse. Il fait partie de la région Picardie. En 1790, le département de l'Aisne fut créé et constitué des territoires de l'Île-de-France, Laonnois, Soissonnais, Noyonnais, Valois et de Picardie, Thiérache, Vermandois. Ses villes principales sont Laon (préfecture), Saint-Quentin, Soissons, Château-Thierry, Villers-Cotterêts.

La cathédrale de Laon. © Pline, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Les cours d'eau qui parcourent l'Aisne sont l'Aisne, la Dhuys (qui a été déviée par un aqueduc de 131 km pour alimenter Paris en eau potable depuis 1865), l'Escaut (source près du Catelet), la Marne, l'Oise, l'Ourcq, la Serre, la Somme (qui prend sa source à Fonsomme), la Vesle. Le département est aussi traversé par des canaux, dont celui de Saint-Quentin, d'une longueur de 93 km.

L'Escault, en amont de Pecq, en Belgique. © Jean-Pol Grandmont, cc by 3.0

Très affecté par la première guerre mondiale, le département a retrouvé son niveau de population de 1900. Mais le déclin industriel entraîne une stagnation de la population. Le nord du département est une zone d'élevage. La culture de fruits rouges (fraises) commence à se développer. Dans le sud, on trouve les haricots de Soissons, les champagnes de Château-Thierry (AOC), le cidre de Thiérache et des élevages d'abeilles importants. Le tourisme fluvial concerne le canal de Saint-Quentin avec son touage et ses deux tunnels (Riqueval et Vendhuile).

L'Aisne est une rivière du nord de la France. Elle prend sa source dans l'Argonne à Sommaisne, et se jette dans l'Oise à Compiègne après un parcours de 353 km. Ses principaux affluents sont l'Aire, l'Ante, l'Auve, la Biesme, la Bionne, la Crise, la Retourne, le Ru de Bernes, la Suippe, la Tourbe, la Vaux, la Vesle, l'Yèvre.

Soissons et l’Aisne, la rivière qui donne son nom au département. © Boboklecksel, cc by sa 3.0

Entre Vieux-lès-Asfeld et Semuy, l'Aisne est longée par le canal des Ardennes et le canal latéral à l'Aisne qui la relie à Celles-sur-Aisne. L'Aisne y présente des fluctuations de débit assez marquées, comme souvent dans l'est, avec des hautes eaux d'hiver (50 et 66 m3/s), et des basses eaux d'été, avec une baisse jusqu'à 6,17 m3/s en septembre. Le sous-sol de la Champagne joue le rôle de régularisateur : il absorbe l'eau excédentaire d'hiver, et la restitue en été. Ce phénomène se produit aussi en faveur de la Marne.

Au cours de la 11e guerre d'Italie, la bataille de Saint-Quentin (1557) s'acheva par une victoire espagnole sur la France. Les habitants du Saint-Quentinois, sous la conduite du héros Gaspard de Coligny, résistèrent 17 jours. Cet acte de bravoure fut commémoré par un monument trônant sur la place du 8 octobre 1870 à Saint-Quentin. Le 10 août, c'est la victoire des Espagnols d'Emmanuel-Philibert de Savoie sur le connétable de Montmorency. Saint-Quentin passe aux Espagnols. Le premier volume de La royale maison de Savoie, roman historique d'Alexandre Dumas père, relate cet épisode tragique.