Le « sydre » fut introduit en Normandie depuis la Biscaye (Espagne), au VIe siècle, par des navigateursnavigateurs dieppois. Il apparaît dès 1189 dans le Labourd, règlement sur les pommeraies, puis dans d'autres décrets royaux de Navarre.

Le cidre s'affine en cave. © France Intense, Pixabay, DP

Le cidre s'affine en cave. © France Intense, Pixabay, DP
Image du site Futura Sciences

Au XIIIe siècle, l'invention du pressoir favorisa l'essor de la production cidrière. Appelé sistr en Bretagne où il fait son apparition au XIIIe siècle. « Il n'y a pas cinquante ans, disait en 1573 un auteur normand, à Rouen et en tout le pays de Caux, la bière estoit le boire commun du peuple, comme est de présent le cidre... En Normandie il ne se trouve monastère, ni maison antique où il n'y ait vestiges manifestes et apparentes ruines de brasseries de bière qu'on y souloit faire pour la provision ordinaire. »

Image du site Futura Sciences

La vigne était cultivée en Normandie aux XIIe et XIIIe siècles, la bière remplaça le vin, et fut supplantée vers le milieu du XVIe siècle par le cidre. Au XVIe siècle encore, en Normandie, la bière était la boisson du peuple et le cidre la boisson de luxe.

Image du site Futura Sciences

1 - Les régions de production

On en fabrique partout où l'on trouve des pommiers à cidre. En France, les principales régions productrices sont la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Nord-Pas-de-Calais, la Somme etc... mais le cidre est fabriqué dans beaucoup de pays, ce n'est pas dut tout une spécialité française !

Il faut savoir que la Normandie est la première région française productrice de pommes à cidre (300 000 tonnes) et la première région française productrice de cidre (700 000 hl).

récolte pour le cidre

récolte pour le cidre

2 - Fabrication traditionnelle 

-- le broyage à l'aide d'une meule
-- la macération en cuve pendant quelques heures 
-- le montage de la motte : empilement des pommes broyées et de paille ;
-- le pressurage ;
-- la mise en fûts.

Pressage

Pressage

Traditionnellement, la production du cidre est effectuée sans ajout de levureslevures, la fermentationfermentation étant réalisée par la flore présente dans les pommes présentant une grande variété d'espècesespèces : Candida pulcherrima, Pichia, Torulopsis, Hansenula et Kloeckera apiculata.

L'espèce minoritaire joue un rôle majeur : Saccharomyces uvarum. En production traditionnelle, aucune levure n'est ajoutée et il n'y a pas d'addition de SO2. Lorsque le taux atteint 2 à 4°, les premières levures meurent et sont remplacées par Saccharomyces uvarum. Cette souche termine la fermentation en produisant les arômes principaux du cidre.

 Fermentation alcoolique

 Fermentation alcoolique

3 - Familles de cidre

-- en dessous de 3°, on obtient un cidre doux encore sucré et au goût de pomme
-- entre 3° et 5°, c'est le cidre demi-sec qui accompagne viande et poissonpoisson ;
-- plus de 5° le cidre traditionnel brut plus acidulé

Cliquez pour agrandir le dessin<br /> Fabrication du cidre © Acamédie de Rouen

Cliquez pour agrandir le dessin
 Fabrication du cidre © Acamédie de Rouen
Cliquez pour agrandir le tableau <br />Table densimétrique cidrier

Cliquez pour agrandir le tableau
Table densimétrique cidrier

4 - Cuisine

Le cidre est également un élément important de la cuisine bretonne et normande.

Image du site Futura Sciences

Le vinaigre de cidre : Il s'agit d'un cidre de pommes qui a fermenté. Sous l'action de bactériesbactéries et de levures, l'exposition du liquideliquide à l'airair favorise la production d'acideacide acétique entr'autres substances. Le vinaigre de cidre est riche en calciumcalcium, soufresoufre, ferfer, siliciumsilicium, borebore, phosphorephosphore, magnésiummagnésium, acides essentiels et pectine.