Planète

La Dombes

Dossier - Direction l'Ain et la Dombes
DossierClassé sous :géographie , ain , randonnée

-

Du pied du Jura à la Dombes ce département comporte une région particulière : la Dombes dont nous parlerons, ainsi qu’une très jolie ville du Moyen Age : Pérouges. Brillat Savarin est un personnage important de la région mais aussi auteur du livre : la Physiologie du goût.

  
DossiersDirection l'Ain et la Dombes
 

La Dombes était au temps de César peuplée par les Ambarres. Au Ve siècle, elle fait partie du royaume des Burgondes. Lors du partage de Verdun en 843, elle revint à Lothaire Ier, c'est-à-dire à l'Empire, mais les souverainetés indépendantes des débuts de la féodalité sont à l'origine de la souveraineté de la Dombes.

Etang de la Petite Bozonnière. © Camster, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
Les étangs de la Dombes

À la fin du XIIe siècle, les sires de Baugé et de Villars se partageaient la région. En 1218 le mariage de la fille du sire de Baugé fit passer la Dombes au royaume de France. Elle resta dans le domaine des Beaujeu jusqu'en 1400, où la souveraineté passa aux Bourbons, qui l'érigèrent en principauté.

La Dombes souffrit de guerres entre les comtes de Savoie et les souverains de la Dombes à partir du XIVe siècle.

En effet, en voulant aider Édouard, comte de Savoie contre Guigue V dauphin du Viennois, Humbert Ier de Beaujeu fut fait prisonnier à Varey en Bugey. Il fut contraint de prêter hommage et demanda au comte de Savoie un dédommagement qui fut litigieux et servit de prétexte à la Savoie pour envahir la Dombes aux XVe et XVIe siècles.

La possession temporaire par les rois de France entre 1523 et 1560 permit de faire tomber les tensions vieilles de plus de deux siècles. Mais ces conflits faits de razzias et de destructions ravagèrent la région. La région ne fut définitivement réunie à la couronne qu'en 1762.

Au milieu du XIXe siècle des moines créèrent l'abbaye de Notre-Dame-des-Dombes, assainirent la région pour limiter les effets de la malaria.

Mouette © Wikipedia

Les étangs sont donc tous d'origine humaine. Ils ont été creusés en mettant à profit les dépôts d'argile morainiques, évidemment étanches. Les étangs présentent une légère pente, permettant à l'eau de s'écouler lentement et régulièrement vers l'émissaire, le « thou » lors de leur vidange à l'occasion de la pêche. La pisciculture est importante depuis très longtemps.

L'alternance « assec-évolage » est une particularité culturelle et culturale locale, où culture céréalière et élevage du poisson sont intimement associés : deux ou trois ans (ou plus) en eau pour la pisciculture suivis de cultures de céréales qui profitaient ainsi de l'engrais que constituent les dépôts du temps en eau.

Canard Colvert © Wikipedia

La Dombes est l'une des dix grandes régions du monde pour la richesse de son avifaune. Les oiseaux nicheurs sont très nombreux : 

  • canard colvert
  • canard chipeau
Chipeau© Mdf GNU Free Documentation License, Version 1.2
  • canard souchet
  • milouin
  • faucon crécelle

Voir notre dossiers "Les rapaces" et également le "Vol à voile chez les oiseaux"...

Faucon Crecerelle
  • foulque
  • mouette
  • héron cendré
  • corneille noire
  • faisan
Les oiseaux migrateurs estivants arrivent au printemps, se reproduisent et retournent dans le sud en automne :
  • héron pourpré
  • aigrette gazette
  • loriot
  • coucou
Coucou
  •  rossignol
  •  sarcelle d'été 
  • bondrée apivore
  • grèbe
Les grands migrateurs qui se reproduisent en Allemagne, Scandinavie et s'arrêtent ici pour le repos et la nourriture:
  • bécasseau minute
  • balbuzard pêcheur
  • spatule
  • cigogne noire
  • cigogne blanche
La Dombes présente aussi un intérêt esthétique : un millier d'étangs (10 000 hectares) dans la Dombes révèlent un paysage changeant aux visiteurs.
Flamants, Parc des Oiseaux

Et un intérêt économique : la Dombes est la première région productrice de poissons d'étangs en France.