Planète

Le Parc naturel régional du Vercors

Dossier - Balade en Vercors
DossierClassé sous :géographie , vercors , parc naturel

Bruno Veillet

Au travers de ce dossier, vous pourrez mieux connaître la géologie et le climat du Vercors, et faire une fabuleuse promenade dans le Parc naturel régional du Vercors. Et puis, une petite introduction à la faune vous permettra de découvrir deux animaux fabuleux parmi tous ceux qui habitent cette région.

  
DossiersBalade en Vercors
 

Créé en 1970, le Parc naturel régional du Vercors regroupe aujourd'hui 85 communes sur une surface de 206.000 hectares.

Le Mont Aiguille vu depuis le village de Clelles. © Jvillafruela, Wikimedia commons, CC by-sa 4.0

La diversité exceptionnelle du Vercors qui le distingue des autres massifs préalpins se retrouve dans les sept régions naturelles qui le composent : au nord, les Quatre-Montagnes, au nord-ouest, les Coulmes, à l'ouest, le Royans, au centre, le Vercors central, à l'est, le Trièves, au sud-est, le Diois et au sud-ouest, la Gervanne.

Le petit Veymont dans le massif du Vercors. © Wikipedia

Les missions d'un parc naturel régional

Les parcs naturels régionaux sont créés par l'État sur proposition des régions pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité, mais dont l'équilibre est fragile. Ils s'inscrivent dans le développement durable et mettent en œuvre des actions en lien avec leurs cinq missions principales :

  • la protection et la gestion du patrimoine naturel et culturel ;
  • l'aménagement du territoire ;
  • le développement économique et social ;
  • l'accueil, l'éducation et l'information du public ;
  • l'expérimentation et la recherche.
Le Grand Veymont et le Mont Aiguille depuis les hauts plateaux du Vercors. © Bruno Veillet, Tous droits réservés

Ainsi, le Parc naturel régional du Vercors initie et participe à des opérations aussi variées que la gestion de la réserve naturelle des Hauts-Plateaux, la réintroduction d'espèces animales, le soutien aux pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, la promotion des produits locaux ou le développement des énergies renouvelables.

Pas de Bellecombe en automne. En arrière-plan, la cuvette grenobloise. © Bruno Veillet - Tous droits réservés

Dans le domaine du tourisme, le Parc s'investit entre autres dans le balisage des sentiers, dans l'édition de cartes et de topos ou encore dans la labellisation d'hébergements respectueux de l'environnement et garantissant la qualité de l'accueil.