Planète

Art et mythologie autour du cerf

Dossier - Autour de la Brenne
DossierClassé sous :géographie , Parc National Régional de la Brenne , Indre

-

Une des magnifiques régions naturelles de France se trouve dans l’Indre et c’est le Parc Naturel Régional de la Brenne. Axé sur le cerf élaphe, ce dossier vous fera découvrir la mythologie et l’art concernant cet animal, et les services qu’il peut rendre aux historiens et préhistoriens.

  
DossiersAutour de la Brenne
 

Le cerf a toujours été présent dans l'imaginaire de l'homme européen et nous partageons avec lui une longue histoire commune.

Le dieu cornu, sur le chaudron de Gundestrup (Danemark). © Nationalmuseet, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
Fresque macédonienne d'inspiration hellénistique, de la fin du IVe siècle avant J.C., Musée archéologique de Pella, signée « Fait par Gnosis ». La chasse aux grands cervidés est ancienne. Bien avant l'invention du fusil, elle a été grandement facilitée par le dressage de chiens de chasse.

Cette chasse aux cervidés est une fresque macédonienne du IVe siècle avant J.C. que l'on voit au Musée archéologique de Pella. La chasse aux grands cervidés est très ancienne mais n'a pas toujours été à la mode, certains peuples la méprisaient même. Elle fut facilitée par les chiens de chasse qui traçaient et stoppaient la bête déjà à cette époque.  

Actéon dévoré par ses chiens musée Athènes

Actéon est un chasseur très habile. Il surprit par hasard Artémis (Diane) prenant son bain, au cours d'une chasse. La déesse, n'ayant pas ses armes à portée pour le tuer d'avoir vu une déesse dans son intimité, le transforme en cerf. Actéon, selon la légende, met du temps à s'apercevoir de sa propre transformation et, impuissant, finit déchiré par ses propres chiens, ne pouvant leur échapper.

Le chaudron de Gundestrup est une pièce celtique du IIe siècle av. J.-C. retrouvé dans le Jutland. Il est constitué de l'assemblage de 13 plaques d'argent et mesure 42 cm de haut pour un diamètre de 69 cm et il se trouve au Musée National du Danemark de Copenhague. On peut en voir une reproduction au Musée gallo-romain de Fourvière à Lyon.

Ce chaudron illustre la mythologie celte, dans laquelle le chaudron peut, suivant les légendes, donner de la nourriture à des milliers d'hommes, donner le savoir à celui qui goûte son contenu ou ressusciter les morts. UN peu le chaudron de la potion magique en somme !

Le dieu à cornes de cerf représente aussi bien la fécondité que l'abondance. Le Saint Graal est une représentation christianisée du chaudron celtique de la connaissance.

Cerf © BNF

La chasse au cerf se valorise dès le début du Moyen Âge à la différence de la période antique où elle était méprisée. La hiérarchie des chasses va évoluer à son profit et le cerf devient le gibier aristocratique par excellence. Ainsi pour l'église, la chasse au cerf est moins sauvage que celle du sanglier ou de l'ours et ne plonge pas les hommes dans la transe ou la rage du combat : normal ce sont les chiens qui font tout le boulot !

Chasse au cerf

Henri de Ferrières, Livre du roi Modus et de la reine Ratio, Paris, 1379
Paris, BNF, département des Manuscrits, Français 12399 , fol. 38.

Lucas Cranach l'Ancien

Lucas Müller dit Lucas Cranach l'Ancien est un peintre et graveur de la Renaissance allemande, né à Kronach en 1472 et décédé à Weimar en 1553.  Il devient peintre de l'électeur de Saxe Frédéric le Sage, et est anobli en 1509. À partir de cette date, son art s'oriente vers le maniérisme.  Puis il fait la connaissance de Martin Luther et participera à la création des thèmes chers à la Réforme. Son protecteur ayant été capturé après la bataille de Mühlberg, Cranach accompagne sa captivité de 1550 à 1552 avant de revenir à Weimar pour y mourir.

Gustave Courbet (1819 - 1877) est un peintre français chef de file du courant réaliste. Engagé, il a été l'un des élus de la Commune de 1871, et par solidarité avec ses compatriotes exilés, Courbet refusa de retourner en France avant une amnistie. Sa volonté fut respectée et son corps fut inhumé à La Tour-de-Peilz, en Suisse.