Planète

Troyes : histoire et culture

Dossier - Aube : de Troyes à Renoir
DossierClassé sous :géographie , aube , Moyen Âge

-

Nous allons tout d'abord découvrir la ville de Troyes et son patrimoine remarquable, et nous nous intéresserons ensuite à trois personnages très différents. Deux appartiennent à la même époque : Jean de Joinville et Bernard de Clairvaux ils ont marqué l’histoire de France, le troisième, plus près de nous, en a marqué la peinture, ce sera Renoir.

  
DossiersAube : de Troyes à Renoir
 

L'Aube est la terre des Tricasses, tribu gauloise, vers le VI° s. avant JC. La "Voie d'Agrippa" qui relie Milan à Boulogne sur Mer, permit le développement de la Cité de Troyes.

Vitrail de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Troyes, début du 13ème siècle. © Vassil, Wikimedia commons, DP
Troyes, centre ville © Wikipedia

Quelque dates importantes sur Troyes

  • En 451 : Attila est arrêté aux portes de Troyes par l'évêque Saint Loup et le pillage est évité. 
  • Plus tard, en 892, les Normands brûlent la ville.
  • Le Comté de Troyes se constitue au IXe-Xe siècle et passe aux mains de la Maison de Blois au XIe siècle.
  • XIIe-XIIIe siècle : début de la lignée des Comtes de Champagne et grande époque des Foires de Champagne. Troyes prend son essor et devient Capitale de la Champagne.
Troyes monnaie ancienne Billet de 1921

Du temps des grandes foires de Champagne, et des heures prospères, quand on battait la monnaie, on échangeait à tour de bras draperies, soieries et orfèvreries dans une ambiance de liesse populaire. Grâce à l'eau comme partout au Moyen Age, et aux moulins nouvellement inventés, draperies, moulins, tanneries, tissanderies, papeteries, teintureries se développent. Son papier est renommé dès le XIVe siècle.

  • En 1118 Hugues de Payns crée l'Ordre des templiers et en 1128, Bernard de Clairvaux en fait approuver les règles par le Concile de Troyes, qui siège à la Cathédrale.
  • Le mariage entre Jeanne de Navarre, dernière comtesse de Champagne, et Philippe le Bel en 1284 réunit Troyes, Champagne, et Navarre à la Couronne de France...
  • Mais le 21 Mai 1420 au Traité de Troyes, Charles VI promet le royaume avec la main de sa fille, Catherine de France, à Henri V d'Angleterre : c'est le Traité de Troyes et ce sera en 1429 que Jeanne d'Arc, qui conduit Charles VII à Reims, délivre la ville des anglais.
Sculpture, portail nord de la cathédrale de Troyes

La Renaissance est une ère des arts avec les célèbres Ecoles Troyennes de Sculpture et de Peinture et les maîtres verriers (reconnus dès le XIIIe), vont faire de Troyes une ville du vitrail.

Epi XIIIe en céramique monobloc vernissée fréquent sur les toits de l’époque, surmonté d’une girouette.
  • Malheureusement en 1524, un grand incendie détruit les quartiers hauts de la ville construits en bois. La reconstruction donnera à la ville son aspect actuel.
  • C'est en 1745 qu'apparaissent les premiers métiers à bonneterie, activité qui confèrera à Troyes son titre de capitale de la bonneterie.
  • Puis pendant les 3 guerres 1870, 1914, et1939 la ville sera durement touchée.
Troyes, la ville aux mille couleurs : dans les années 60, la première restauration de maison à pans de bois (1963-64), la « Maison du Boulanger » fait date. Le mouvement s'accélère avec l'introduction de badigeons colorés de pigments naturels, de décors peints sur les façades, de fenêtres sculptées et ouvragées, jusqu'à l'approbation en 2003 d'un plan de sauvegarde et de mise en valeur du centre ancien.

Vers une reconnaissance internationale de Troyes

Dans le cadre de sa politique culturelle et touristique, la Ville de Troyes a engagé, depuis 2004, une démarche pour faire acte de candidature à quatre labels patrimoniaux prestigieux, décernés par des institutions reconnues.

Chrestien et Marie

Label "Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité" de l'UNESCO. L'inscription repose sur le thème : "Troyes, foyer exemplaire de la culture et de la pensée occidentales aux XIe et XIIe siècles" et s'appuie sur les chefs d'œuvre du génie créateur humain de Chrestien de Troyes, de Rachi et de Saint Bernard de Clairvaux.

Bernard de Clairvaux

Label "Registre Mémoire du Monde" de l'UNESCO. La ville appuie sa candidature sur le Fonds documentaire de l'Abbaye de Clairvaux conservées à Troyes (XIIe - XVIIIe siècles). La proposition d'inscription de ce fond d'archives serait une première en France.

Label Patrimoine de l'Europe : "Troyes, capitale européenne de la maille aux XIXe et XXe siècles : centre de l'économie et de l'industrie textile du département de l'Aube, innovant et rayonnant, au cœur de l'Europe".

Vitrail

Label Ville ou Pays d'Art et d'Histoire c'est le XVIe siècle troyen : architecture, sculpture et vitrail qui représentera la ville de Troyes. Des 9 000 m2 de vitraux recensés dans l'Aube (le quart du patrimoine national), la cathédrale de Troyes, se pare à elle seule de 1 500 m2 .

Le palais des Comtes

Troyes - Plan du Palais des Comtes : 1. Logis comtaux, 2. Grande salle, 3. Tribune comtale, 4.Collégiale Saint-Etienne, 5. Grands degrés, 6. Chambre. D'après le plan de Bochet de Coluel conservé aux Archives municipales de Troyes.

La collégiale Saint-Etienne, adossée au palais, fut fondée par Henri Ier vers 1157. L'acte de dotation de la collégiale mentionne qu'il existait déjà au milieu du XIIe siècle. Le palais était très compact et dépourvu d'enceinte. L'élément principal en était la grande salle à deux étages dont :

  • le premier niveau, à usage de cave, correspondait au rez-de-chaussée ;
  • le second niveau d'apparat, à fenêtres gothiques, était accessible par un "grand degré" à trois pans.
Troyes - façade du Palais AF Arnaud 1837

Selon A.-F. Arnaud, un "billot sur lequel on coupait le poing aux criminels" se trouvait dans la cour. A l'opposé des palais fortifiés de la même époque, les résidences des comtes de Champagne de Troyes et de Provins sont des édifices princiers destinés à l'ostentation, où l'appareil militaire n'a pas place. Ainsi, le décor architectural prime. Cette disposition, séparant les fonctions civiles des fonctions militaires, préfigure les palais princiers de la fin du XIVe siècle. 

D'après http://www.villetroyes.fr/