• Investir dans la santé au niveau planétaire

    Selon le rapport de l'OMSOMS intitulé « Macroéconomie et santé : investir dans la santé pour le développement économique » présenté en décembre 2001, un accroissement annuel de 66 milliards de $US des investissements en santé pour les pauvres permettrait non seulement de sauver 8 millions de vie chaque année mais aussi avoir d'énormes retombées sur le plan économiques (360 milliards de $US, soit un retour sur investissement six fois plus important). Ces retombées économiques seraient pour moitié directes (allongement de la duréedurée de vie et meilleure santé) et indirectes (productivité individuelle accrue). Les auteurs du rapport préconisent par ailleurs la fixation d'un système de prix différenciés pour les médicaments consistant à ce que les pays riches prennent en charge les travaux de recherche-développement, tandis que les pays pauvres ne supporteraient que les coûts de production de base.