La santé est une préoccupation majeure du développement durabledéveloppement durable comme le souligne le principe I de la déclaration de Rio sur l'Environnement et le Développement affirmait en 1992 : « les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature ». Des progrès indéniables ont été obtenus en terme de santé publique lors de la dernière décennie, mais force est de constater que l'environnement devient un déterminant de plus en plus fort et est à l'origine d'un quart de la morbiditémorbidité et de la mortalité humaine.
L'interdépendance entre dégradation de l'environnement, processus de développement et santé est un enjeu principal du développement durable.

Image du site Futura Sciences
En effet, la santé peut être à l'origine de ralentissement économique (ainsi le paludismepaludisme a-t-il provoqué dans les pays endémiquesendémiques africains un ralentissement de la croissance économique allant jusqu'à 1,3 % par an). Elle est, dans d'autres cas, fortement dégradée par les processus de développement eux mêmes : c'est le cas lorsque le développement s'accompagne de mouvementsmouvements migratoires, de phénomènes de métropolisation rapides et difficiles à gérer / maîtriser, couplés à une augmentation de la pauvreté et des injustices.

L'évolution et la dégradation de l'environnement ont des effets sur la santé humaine de plus en plus marqués.
L'interdépendance entre qualité environnementale et santé publique fait ainsi apparaître de nouveaux risques pour le IIIème millénaire.