Planète

Espèces invasives : la responsabilité de l'Homme

Dossier - Les espèces invasives
DossierClassé sous :botanique , zoologie , espèce invasive

Une espèce invasive est une espèce exotique qui devient nuisible à la biodiversité autochtone. Nous allons faire le point et prendre quelques exemples pour illustrer cette menace. Ne pas céder à la panique ou au pessimisme noir est aussi une condition de la réussite de la lutte contre ces calamités mais il y a des mesures à prendre d’urgence !

  
DossiersLes espèces invasives
 

L'Homme est responsable de nombreuses espèces invasives. En Europe, le nombre d'insectes introduits et installés dépasse les 1.000 espèces en 2005. Pour les vertébrés, en France, 49 % des invasions recensées datent de 1945 : tortue de Floride, grenouille taureau mais aussi ragondin, rat musqué, vison d'Amérique, etc.

Lézard. © Jomonkoikkara, Pixabay, DP

Le phénomène des NAC

L'invasion d'espèces vient également d'un phénomène assez récent, la folie des NAC (Nouveaux animaux de compagnie) : chinchilla, souris, cochon d'Inde, rat, hamster, octodon, écureuil de Corée, gerbille, furets, fennec, hermine, vison, lapin, cochon, chiroptère, primate, chien de prairie, boas, python, tortue de Floride, iguane, gecko, caméléon, scorpion, araignée, myriapode, phasme, phylliidae, grenouille rieuse, axolotl, perruche, perroquet, diamant mandarin, canaris, mainate, toucan, des poissons, des escargots, etc.

Vison d’Amérique, une espèce invasive. © NPS USA, domaine public

Les invasions en milieu marin : le déballastage

Les espèces envahissantes représentent la deuxième cause d'extinction des espèces et de perte de la biodiversité dans les milieux aquatiques du monde. La majorité du fret mondial se fait par mer, avec des bateaux chargeant des marchandises dans les pays comme l'Inde et la Chine, qui deviennent les principaux fournisseurs de l'Europe. Toutes les côtes continentales des États-Unis, et des Grands Lacs, ainsi que les eaux côtières de l'Alaska, Hawaï et les îles du Pacifique ont ressenti les effets des invasions d'espèces aquatiques.

Plus des deux tiers des dernières introductions d'espèces dans les zones marines côtières sont dus au transport de l'eau de ballast. Les cargos - et leurs marchandises - transportent des larves et des organismes dans l'eau de lest une fois qu'ils ont déchargé leurs marchandises. Au changement de destination l'eau est vidée - avec toutes les espèces indésirables embarquées clandestinement !

Le poids d'eau de lest transporté chaque année à travers le monde est estimé à 10 milliards de tonnes. L'Organisation maritime internationale invite tous les pays à signer la Convention internationale pour le contrôle et la gestion de l'eau de lest des bateaux de 2004. Celle-ci exigerait des bateaux entrant dans le port de nettoyer le lest avant d'entrer, 60 pays ont déjà signé cette convention.

Crabe vert Carcinus maenas en copulation. Le mâle, rouge, et la femelle, qui vient juste de muer, sont accolés par la face ventrale. Le mâle maintient la femelle mais conserve sa mobilité. © Auguste Leroux, licence Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 Unported

Quelques exemples :

  • la méduse à peignes partie des États-Unis pour la mer Noire, où elle a décimé les stocks de poisson ;
  • le crabe vert européen a causé des problèmes aux États-Unis ;
  • le varech asiatique fait des ravages en Europe et en Argentine ;
  • le crabe chinois à mitaines et la moule européenne zébrée sont des espèces envahissantes au Royaume-Uni, transportées par mer et menaçant les espèces autochtones.
Moule zébrée, espèce invasive d'eau douce, ici photographiées dans la deule canalisée à Lambersart, près de Lille, en 2006. Photo prise à Lambersart (Nord de la France, Europe). © F Lamiot, licence Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 1.0 générique