Planète

Les conifères à aiguilles courtes, séquoia toujours vert, if et cyprès chauve

Dossier - Les conifères, des végétaux datant de l'ère carbonifère
DossierClassé sous :botanique , conifère , Carbonifère

Présents depuis le Carbonifère, les conifères jouent aujourd’hui un rôle économique de premier plan dans la production de papier et le bois d’œuvre. Ce sont aussi des arbres et des arbustes ornementaux très appréciés. Des cèdres aux sapins en passant par les épicéas ou les séquoias, ces végétaux n’auront plus de secrets pour vous.

  
DossiersLes conifères, des végétaux datant de l'ère carbonifère
 

Certains conifères disposent d'aiguilles courtes, mesurant deux à quatre centimètres. Pour les classer, sur un plan botanique, il faut distinguer l'emplacement de ces aiguilles et la façon dont elles s'insèrent sur les rameaux.

Forêt de séquoïas. © Asif Islam, Shutterstock

Conifères à aiguilles planes et molles

C'est le cas notamment du séquoia toujours vert (Sequoia sempervirens), de la famille des taxodiacées. Cette espèce peut atteindre 30 à 40 mètres en Europe et jusque 100 mètres en Californie ! Son port majestueux est colonnaire, avec une cime étalée. Son écorce est légère, épaisse et fibreuse. Ses feuilles, courtes et ne dépassant pas deux centimètres, sont persistantes et sont constituées d'aiguilles vert brillant au-dessus et jaunâtres en dessous.

Sequoiadendron giganteum, séquoia géant, au parc national de Yosemite, aux États-Unis. © Vicente Villamon, CC by-nc-sa 2.0

Elles sont disposées régulièrement le long de jeunes rameaux. Ses fleurs mâles, jaunâtres, sont disposées en glomérules à l'extrémité des rameaux, tandis que ses fleurs femelles ressemblent à de petits bourgeons verts. Cet arbre offre des cônes formés d'une vingtaine d'écailles ovoïdes. En Californie, le séquoia peut vivre jusqu'à 2.000 ans. Son bois offre une belle couleur rose violacé. On l'utilise essentiellement à des fins ornementales.

L’if est aussi appelé Taxus baccata ou if commun. L’espèce est originaire d’Europe et d’Amérique du Nord. © Erick Jorgensen, CC by-nc-sa 2.0

L'if (Taxus baccata), de la famille des taxacées, fait partie de la même catégorie. Très trapu, cet arbre dispose d'un tronc court, divisé en grosses branches situées très près de sa base. Son port est arrondi. Son écorce forme de larges plaques brun-mauve ou rouges. Ses feuilles persistantes sont en forme d'aiguilles plates et de couleur vert foncé. En automne, son fruit de couleur rouge vif renferme une graine unique et très toxique. Cette espèce, présente en Europe, en Afrique du Nord et dans le Proche-Orient, fournit un bois brun rouge et veiné, souple, d'où son emploi autrefois pour fabriquer des arcs. L'if présente de nos jours des qualités ornementales, notamment pour créer de belles topiaires faciles à tailler.

On désigne aussi le cyprès chauve Taxodium distichum du nom de cyprès de Louisiane. Il s’adapte très bien aux milieux humides. © Jerry Oldenettel, CC by-nc-sa 2.0

Le cyprès chauve (Taxodium distichum), de la famille des taxodiacées, peut mesurer 30 à 40 mètres. Pour survivre dans des milieux marécageux, il a développé tout autour de son tronc de curieuses racines aériennes, appelées pneumatophores, dressées comme des stalagmites, afin de permettre le fonctionnement d'un système respiratoire particulier. Cette espèce perd ses feuilles en hiver, d'où son qualificatif de « chauve » ! Son écorce est fibreuse et crevassée longitudinalement. Ses aiguilles sont courtes, mesurant moins d'un centimètre, molles et de couleur vert clair. Ses fleurs sont minuscules, en bout de rameau, apparaissant en automne pour produire un fruit, une boule écailleuse, au printemps suivant. Ce conifère se reproduit d'une façon étrange, par ses racines situées à sa périphérie, occasionnant l'apparition de jeunes plants répartis en cercle bien visible. Ce cyprès, provenant du sud-est des États-Unis, a été introduit en 1640 en Europe par John Tradescant, le jardinier du roi d'Angleterre Charles Ier. On le plante à des fins de décoration.