Planète

Conifères à longues aiguilles : pin maritime et pin Laricio de Corse

Dossier - Les conifères, des végétaux datant de l'ère carbonifère
DossierClassé sous :botanique , conifère , Carbonifère

Présents depuis le Carbonifère, les conifères jouent aujourd’hui un rôle économique de premier plan dans la production de papier et le bois d’œuvre. Ce sont aussi des arbres et des arbustes ornementaux très appréciés. Des cèdres aux sapins en passant par les épicéas ou les séquoias, ces végétaux n’auront plus de secrets pour vous.

  
DossiersLes conifères, des végétaux datant de l'ère carbonifère
 

Certains conifères, tous de la famille des pinacées, disposent de longues aiguilles pouvant différer par leur nombre au niveau de chaque bouquet et par leur longueur.

Pin Laricio, Corse. © Bensliman Hassan, Shutterstock

Conifères à aiguilles groupées par deux

Le pin maritime (Pinus pinaster), de la famille des pinacées, dispose d'un tronc légèrement flexueux. Son houppier est clair et un peu conique dans sa partie supérieure. Son écorce, gris pâle chez les sujets jeunes, devient rougeâtre au fil des années et se crevasse progressivement, en formant de grandes écailles. Ses aiguilles persistantes sont épaisses, rigides, mesurent 10 à 20 centimètres et sont groupées par deux. Leur section transversale a une forme semi-circulaire. Elles finissent par prendre une couleur fauve, puis tombent, en se décomposant très lentement pour former une épaisse litière.

Un pin maritime, que l’on appelle aussi Pinus pinaster. © Jacciluch, CC by-nc-sa 2.0

Ses chatons mâles, jaune d'or, sont groupés en masses compactes à la base des rameaux de l'année. Les chatons femelles, quant à eux, sont groupés par deux ou trois au sommet de ces mêmes rameaux. Le pin maritime est cultivé dans les Landes pour sa capacité à fixer le sable, mais aussi pour son bois utilisé dans les charpentes, la papeterie et la menuiserie. Autrefois, on récoltait sa résine, dont on tirait la térébenthine.

Également de la famille des pinacées et dans la même catégorie, il faut citer le pin pignon, le pin d'Alep, le pin sylvestre et le pin Laricio de Corse (Pinus Nigra).

Le pin de Corse est souvent désigné comme le pin Laricio en Sicile et en Calabre, où il pousse également. © Fredb, CC by-nc-sa 2.0

Le pin Laricio de Corse dispose d'un tronc droit et élancé, pouvant atteindre de très forts diamètres, jusque 1,80 mètre. D'un port conique dans son jeune âge, il prend avec l'âge une forme tabulaire. Son écorce gris argenté se présente sous forme de grandes plaques irrégulières. Ses cônes ovoïdes sont petits, de 4 à 8 centimètres. Sa fructification, tous les deux à trois ans, est bonne. Ses aiguilles longues, mesurant de 12 à 15 centimètres, ont une couleur vert cendré et sont souples, frisées et non piquantes. Le bois de cette espèce, qui vit essentiellement en Corse, est dur, lourd et très durable, d'où une utilisation appréciée en menuiseries et comme bois de construction.