Planète

Conifères à aiguilles insérées en bouquets : cèdre du Liban et mélèze d'Europe

Dossier - Les conifères, des végétaux datant de l'ère carbonifère
DossierClassé sous :botanique , conifère , Carbonifère

Présents depuis le Carbonifère, les conifères jouent aujourd’hui un rôle économique de premier plan dans la production de papier et le bois d’œuvre. Ce sont aussi des arbres et des arbustes ornementaux très appréciés. Des cèdres aux sapins en passant par les épicéas ou les séquoias, ces végétaux n’auront plus de secrets pour vous.

  
DossiersLes conifères, des végétaux datant de l'ère carbonifère
 

Pour reconnaître les conifères à aiguilles insérées en bouquets, il faut tenir compte de la disposition des aiguilles, de la longueur du limbe, des différences de couleurs sur les faces et de la forme de la coupe transversale des aiguilles. Le cèdre du Liban et le mélèze d'Europe en sont des exemples.

Branche de Larix decidua. © Adrian Ciurea, Shutterstock

Le cèdre du Liban (Cedrus libani), de la famille des pinacées, possède des aiguilles insérées en bouquets. Son tronc se divise presque toujours en plusieurs grosses branches qui se ramifient en rameaux horizontaux, formant une table à la cime. Son écorce est gris foncé, lisse et luisante, et se fissure avec le temps en écailles de petite dimension. Son feuillage persistant comprend des aiguilles de trois centimètres, piquantes, à section triangulaire et disposées en faisceaux sur de courts rameaux. Sa floraison intervient en septembre-octobre, contrairement à la plupart des conifères, dont la floraison a lieu au printemps.

L’introduction en Europe du cèdre du Liban remonte au XVIIe siècle. © Jalliuch, CC by-nc-sa 2.0

Ses fleurs mâles, en chatons bruns, sont allongées et coniques, tandis que ses fleurs femelles, verdâtres et en petites boules, apparaissent à l'extrémité des rameaux courts. Ses fruits, des cônes dressés de 10 centimètres, s'écaillent sur place en trois ans, ne laissant que la tige centrale dégarnie. Ce cèdre a été introduit en Europe en 1650. Cet arbre est essentiellement utilisé à des fins ornementales.

Le mélèze d'Europe appelé aussi mélèze commun

Le mélèze d'Europe (Larix decidua), également de la famille des pinacées, dispose aussi d'aiguilles insérées en bouquets. Il s'agit d'un des rares conifères, avec le cyprès chauve notamment, qui se dénudent en hiver. Dans la nature, essentiellement dans les montagnes, il peut atteindre 30 à 40 mètres de hauteur. Il s'agit d'un grand arbre à cime pointue puis ovoïde, mais toujours très claire. L'écorce de son tronc devient grise et crevassée avec l'âge. Ses branches sont horizontales ou pendantes.

Le mélèze d'Europe appartient au club restreint des conifères qui perdent leurs aiguilles en hiver. © Joysaphine, CC by-nc-sa 2.0

Cette espèce se différencie des autres arbres de sa famille par ses épines caduques de forme aciculaires, peu coriaces, insérées en rosette sur des rameaux courts ou isolément sur des rameaux longs. Ses aiguilles se concentrent par touffes. C'est une espèce monoïque comprenant de petits chatons unisexués, dressés sur des rameaux courts. Ses fleurs mâles sont globuleuses et jaunâtres, tandis que ses fleurs femelles sont ovoïdes et jaunâtres. Ses cônes mesurent de 2 à 4 centimètres, sont ovoïdes et disposent d'écailles minces et serrées. Son bois est utilisé dans la construction.