Planète

Une sécheresse généralisée dans toute la France

Dossier - L'agriculture victime du réchauffement – en France
DossierClassé sous :Agriculture , Réchauffement , climatologie

Les agricultures française et européenne vont être fortement impactées par les multiples conséquences du réchauffement climatique. Ce dossier tente d’en détailler plusieurs, toutes fort préoccupantes. Continuer à se nourrir malgré le réchauffement va nécessiter d’immenses efforts dans les décennies qui viennent.

  
DossiersL'agriculture victime du réchauffement – en France
 

Comme le précise Météo-France, on peut d'abord différencier plusieurs types de sécheresse : météorologique, agricole, hydrologique.

La terre craquelée : signe de sécheresse. © Josealbafotos, Pixabay, DP

Trois types de sécheresse

  • La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations sur le territoire. Elle donne lieu à ce type de cartes, pas rassurantes du tout, et est le plus souvent la cause des types de sécheresse suivants. 
  • La sécheresse agricole se définit par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur) entraînant une altération du développement des végétaux. Cette notion tient compte de l’évaporation des sols et de la transpiration des plantes, couplée au manque de précipitations.
  • La sécheresse hydrologique s’identifie aux niveaux des lacs, rivières ou nappes souterraines lorsque ceux-ci sont anormalement bas. Elle est donc dépendante des précipitations mais également de l’état du sol influant sur le ruissellement et l’infiltration de l’eau.
Pourcentage annuel des surfaces touchées par la sécheresse. © Météo-France, tous droits réservés

Des restrictions d'eau en augmentation

C’est dans le cas le pire, sécheresse hydrologique, que les autorités commencent à prendre des mesures de restriction d’usage de l’eau. Depuis 20 ans, Météo-France observe une augmentation importante de la fréquence et de l’ampleur géographique de ces mesures de restriction d’eau en France métropolitaine. Au cours des années 2017, 2019 et 2020 ce sont environ 80 départements qui étaient concernés par ces restrictions, soit l’essentiel du territoire !

Des précipitations en chute sur le territoire français. © Météo-France, tous droits réservés

À titre d’exemple, voici une carte de France des déficits de précipitations en août 2020, avec un bilan national de -77 % par rapport à la moyenne 1981-2010, qualifiée de « normale », mais qui ne mérite plus guère ce qualificatif !

Pour l’avenir, les travaux du programme d'étude de l’évolution de la sécheresse au sol ClimSec, coordonné par Météo-France, sont carrément pessimistes, même dans sa version dite « intermédiaire ». Dans un futur proche, il n’y aura pratiquement plus d’agriculture l’été en France sans irrigation ! Mais d’où prendrons-nous l’eau pour irriguer ?