Planète

Gigantisme insulaire

DéfinitionClassé sous :zoologie , ile , évolution
Le weta géant, présent sur une île de Nouvelle-Zélande, doit sa grande taille au gigantisme insulaire. © Mark Moffett/Minden/Solent

Le gigantisme insulaire est un phénomène qui peut se produire lorsqu'une espèce animale se trouve sur une île, en l'absence de prédateur.

Lors de la fragmentation d'un milieu menant à la formation d'îles, les individus d'une même espèce se retrouvent éparpillés sur les différentes îles formées. Ils créent ainsi des sous-populations appelées métapopulations. Si l'une d'entre elles se retrouve dans un écosystème où aucun de ses prédateurs ne vit, elle ne va subir aucune pression de sélection due à la prédation.

Gigantisme insulaire : le rôle des prédateurs

En présence d'un prédateur, les individus de grande taille se cachent moins aisément et sont donc souvent repérés et tués. Ils ne transmettent donc pas leur gène à leur descendance.

En l'absence d'un prédateur, en revanche, les individus de grande taille sont aussi libres que ceux de petite taille. Mais la grande taille confère un succès reproducteur supérieur. Si bien qu'au cours du temps, ce caractère a tendance à persister dans la population, menant au phénomène de gigantisme insulaire.

Le phénomène opposé est le nanisme insulaire.

Cela vous intéressera aussi