Planète

Coati roux

DéfinitionClassé sous :zoologie , Procyonidé , carnivore
Photo d'un coati roux. © Luna04, GNU FDL Version 1.2

Coati roux (Linnaeus 1766) - Nasua nasua

  • Ordre : Carnivora
  • Sous-ordre : Caniformia
  • Famille : Procyonidae
  • Sous-famille : Procyoninae
  • Genre : Nasua
  • Taille : 0,40 à 0,70 m (longueur de la queue 0,40 à 0,70 cm)
  • Poids : 4 à 5 kg
  • Longévité : 10 à 14 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du coati roux

Le coati qui signifie « nez long » en langue guarani, a un corps mince au pelage brun clair tirant sur le grisâtre et une longue queue annelée. La partie ventrale est plus claire. La tête, petite et mince, est effilée et terminée par une petite trompe mobile. Certains individus présentent une sorte de masque facial formé par des bandes sombres courant de chaque côté du museau et cerclant les yeux. D'autres ont une face claire. L'intérieur de ses oreilles (petites et rondes) ainsi que l'extrémité des pattes sont plus foncés. Ses membres courts sont équipés de griffes non rétractiles qui lui servent aussi bien à creuser qu'à grimper aux arbres

Coati roux. © Vassil, domaine public

Habitat du coati roux

Les treize sous-espèces de coatis roux vivent essentiellement dans la forêt primaire d'Amérique du Sud depuis la Colombie jusqu'au nord de l'Argentine. Il fréquente aussi bien le sous-bois des forêts riveraines que les forêts broussailleuses sèches que sont les cerrados (savanes brésiliennes formées d'arbres, d'arbustes, de buissons et d'herbacées hautes).

Comportement du coati roux

Le coati roux est un animal diurne et social, qui vit en petits groupes constitués d'une demi-douzaine d'individus, essentiellement des femelles et des jeunes mâles immatures. Il pratique l'épouillage qui permet de maintenir la cohésion entre les membres du clan. L'animal est un excellent grimpeur qui n'éprouve aucune difficulté à se déplacer dans les arbres. Il possède la particularité de pouvoir inverser la position de ses pieds par rotation de la cheville, ce qui lui permet de descendre des arbres la tête en bas. Durant les heures les plus chaudes de la journée, l'animal se repose dans les branches pour échapper aux prédateurs.

Coati roux. © Karelj, domaine public

Reproduction du coati roux

La période de reproduction a lieu au mois de février et n'excède pas deux semaines. Elle correspond au début de la saison des pluies et à une disponibilité maximale des aliments dont se nourrit le coati roux : principalement les fruits. La période de gestion dure deux mois et demi. Quatre semaines avant de mettre bas, la femelle s'écarte du groupe et bâtit un nid constitué de branches, de brindilles et de feuilles dans un arbre. Elle donnera naissance à une portée de deux à six petits qu'elle élèvera seule pendant six semaines. Les jeunes femelles atteignent la maturité sexuelle vers 2 ans, tandis que les mâles ne sont aptes à se reproduire qu'au bout de 3 ans.

Régime alimentaire du coati roux

Le coati roux cherche aussi bien sa nourriture au sol que dans les arbres. Il mange principalement les insectes qu'il trouve dans l'humus ou sous les écorces, les tarentules et des fruits. Il ne dédaigne pas les reptiles tels que les lézards, les rongeurs, de petits oiseaux et les œufs, y compris ceux des caïmans.

Menaces sur le coati roux

L'absence d'études sur les populations peut conduire à une mésestimation des menaces auxquelles sont confrontés les coatis. En effet, la chasse non règlementée et la destruction de ses habitats pourraient conduire à la réduction des effectifs. Mais pour le moment sa situation est déterminée en « préoccupation mineure ».

Cela vous intéressera aussi