Planète

Chacal à chabraque

DéfinitionClassé sous :zoologie , Chacal , canidé
Photo de chacals à chabraque © Harald Süpfle - CCA-S A 2.5 Generic license

Chacal à chabraque (Schreber 1775) - Canis mesomelas

  • Ordre Carnivora
  • Famille Canidae
  • GenreCanis
  • Taille : 1,00 m (hauteur au garrot 0,50 m - longueur de la queue 0,40 m)
  • Poids : 11 kg
  • Longévité : 14 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du chacal à chabraque

La teinte générale du pelage du chacal à chabraque varie dans les tons de brun à brun roux, mais il se distingue de ses cousins par la bande de pelage noir qui recouvre sa nuque, son dos et sa queue qui ressemble à un tapis de selle. C'est d'ailleurs du mot turc « çaprak » qu'il tient non nom, en référence à la couverture en peau de mouton que les hussards de Napoléon plaçaient sous la selle de leur monture. La partie ventrale est claire voire blanchâtre. La queue se termine par un pinceau de poils noirs.

Chacal à chabraque en Namibie. © Hans Hillewaert - CCA-S A 3.0 Unported license

Habitat du chacal à chabraque

Le chacal à chabraque est un habitant des savanes boisées de l'Afrique de l'Est (sud de l'Éthiopie et du Soudan, Somalie, Kenya, Ouganda et nord de la Tanzanie) et du Sud (cap de Bonne espérance, Angola, Zimbabwe et le sud du Mozambique).

Comportement du chacal à chabraque 

Le canidé cherche refuge et met bas dans des terriers généralement creusés par d'autres animaux (pangolins, ratels...). C'est un animal territorial dont l'organisation sociale ressemble à celle du chacal doré. Il communique à l'aide de nombreuses vocalisations : cris, glapissements, gémissements, grognements, aboiements. Lorsqu'il est surpris ou effrayé, il caquète... Il est parfois la proie de fauves tels que le léopard, le guépard ou le lion, mais la menace peut également venir des lycaons et des hyènes. Les jeunes eux, sont menacés par les aigles bateleurs, ravisseurs ou martiaux. Le chacal est un acteur essentiel à l'équilibre biologique car il élimine les charognes susceptibles de transmettre des maladies, et régule les populations d'insectes et de rongeurs. En contrepartie, il est malheureusement porteur de nombreux parasites dangereux et du virus de la rage.

Chacal à chabraque sud-africain. © Susann Eurich - GNU FDL Version 1.2

Reproduction du chacal à chabraque

Les accouplements ont lieu de fin mai à août et les petits naissent après une gestation de deux mois. Les naissances d'été semblent coïncider avec les pics de populations de rats, tandis que les naissances d'hiver ont lieu au moment des vêlages des petits ongulés. Les portées sont composées de trois à six chiots qui restent sous la protection de leur mère les trois premières semaines de leur vie. Après quoi ils commencent à quitter la tanière. Ils sont totalement indépendants vers 6 ou 8 mois. La maturité sexuelle est atteinte aux environ d'un an.

Régime alimentaire du chacal à chabraque

Le chacal à chabraque est omnivore mais se nourrit essentiellement d'insectes, mais aussi de rongeurs et de petites antilopes, de fruits, de lézards et de varans, voire de charogne. Sur le littoral du désert de Namib, il chasse également les oiseaux marins tels que le pingouin et les otaries.

Chacal sur la côte de Namibie. © Harald Süpfle - CCA-S A 2.5 Generic license

Menaces sur le chacal à chabraque

Les deux sous-espèces ne semblent pas en danger malgré la chasse et les piégeages destinés à éliminer le risque représenté par la rage. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi