Cela vous intéressera aussi

Une granulite est une roche métamorphiqueroche métamorphique formée dans des conditions de moyenne pressionpression et de haute température. Les granulites servent d'ailleurs à définir un facièsfaciès métamorphique de fort degré. Le métamorphismemétamorphisme du faciès granulite se situe dans la gamme de températures de 700 à plus de 1.000 °C et de 2 à 15 kbars de pression.

Granulite avec grenats (taches rouges) © Mineraly.sk, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 3.0
Granulite avec grenats (taches rouges) © Mineraly.sk, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Les granulites sont principalement composées de quartzquartz et de feldspaths (orthoses et plagioclases). On peut y trouver des grenats et des pyroxènes (hypersthène). Cette composition minéralogique en fait des roches de couleur plutôt claire, assez proche du gneiss. Les grains sont cependant plus fins, la roche est moins foliée et est plus souvent composée de grenats. La composition minéralogique d'une granulite va cependant varier en fonction de la composition de la roche d'origine (le protolithe), mais également en fonction des conditions de pression et température subies durant le métamorphisme. Au niveau microscopique, les cristaux ne sont jamais parfaitement cristallisés.

Des témoins des conditions qui règnent à la base de la croûte continentale

Les granulites intéressent particulièrement les géologuesgéologues car ce sont des roches typiques de la base de la croûte continentale. Leur observation sur le terrain permet d'étudier de manière indirecte une région très profonde de la croûtecroûte que l'on ne peut atteindre par les méthodes de forage. Elles sont donc les témoins des conditions de pression et de température qui peuvent régner en profondeur. On les retrouve à l'affleurement grâce aux processus tectoniques qui ont la capacité, lors des événements de collision, d'empiler des unités géologiques profondes. L'érosion se charge ensuite de les exhumer.

Les très hautes températures nécessaires à la formation des granulites ne sont d'ailleurs pas communes pour la base de la croûte continentalecroûte continentale. Ces conditions de températures ne peuvent être expliquées que par une anomalieanomalie de température et un gradientgradient thermique de plus de 30 °C/km, causés par la remontée du manteaumanteau asthénosphérique. Cette architecture thermique en déséquilibre, associée à cette remontée du manteau, s'observe en particulier au niveau des zones de rift continentaux.

Diagramme des champs de pression et température des différents faciès métamorphiques dont le faciès à granulite. © Woudloper, Jur@astro, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 3.0
Diagramme des champs de pression et température des différents faciès métamorphiques dont le faciès à granulite. © Woudloper, [email protected], Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Les zones de rifts sont les régions du globe où la croûte continentale commence à s'ouvrir, pour mener à la séparation d’un continent en deux. L'analyse des granulites permet ainsi de reconstruire certaines parties de l'histoire tectonique de la Terre.

Auparavant, le terme de granulite était utilisé en France également pour désigner certains granites riches en micas. Cette utilisation n'est cependant plus en vigueur.