Cela vous intéressera aussi

L'altocumulus est un genre de nuages appartenant à l'étage moyen : aux latitudeslatitudes tempérées, sa base se situe entre 1.500 et 6.000 mètres de hauteur et son épaisseur est de l'ordre de 1.500 mètres. Il se compose de lamelles, galets, rouleaux, etc. Les altocumulus sont des nuagesnuages blancs ou gris. Ils ont généralement des ombres propres et se disposent assez régulièrement en un banc, une nappe ou une couche dont les éléments, soudés ou non entre eux, ont une largeur apparente comprise approximativement entre 1 et 5° (si l'on tend le bras face à un nuage, 1° correspond environ à la largeur d'un doigt et 5° à celle de trois doigts). Ce morcellement donne assez souvent au ciel un aspect pommelé. Le passage d'un banc d'altocumulus devant le Soleil ou la LuneLune peut générer une couronne autour de l'astreastre.

La formation des altocumulus

Les altocumulus sont l'indice d'une certaine instabilité de l'airair dans les couches où ils apparaissent. Ils peuvent se former dans un ciel clair, lorsqu'une importante masse d'airmasse d'air se soulève à moyenne hauteur et provoque la condensationcondensation partielle de la vapeur d'eau qu'elle contient (à cause d'un relief ou à l'approche d'une perturbation).

Il existe une grande variété d'autres processus de formation d'altocumulus. Ceux-ci peuvent être associés à l'évolution de nuages appartenant à différents genres : on peut citer à cet égard la subdivision des régions supérieures de stratocumulus ou bien l'étalement des régions supérieures ou des flancs de gros cumuluscumulus.

L'altocumulus castellanus

Chez les altocumulus de l'espèceespèce castellanus (à l'aspect crénelé), l'apparence cumuliforme des éléments constituants est renforcée par la formation de protubérances ascendantes en forme de petites tours. Ces dernières sont annonciatrices du développement de cumulonimbuscumulonimbus porteurs d'orages.

L'altocumulus lenticularis

Une autre espèce remarquable d'altocumulus, l'espèce lenticularis (à l'aspect lenticulaire), est représentée par des nuages en forme de lentilleslentilles ou d'amandesamandes allongées, aux contours bien délimités. Ces nuages apparaissent sous le ventvent d'un relief que le flux d'air ne peut contourner. Ils se maintiennent sous les « ventres » ascendants d'ondes de relief entretenues par ce flux après que celui-ci a franchi l'obstacle. Dans certains cas, ces nuages lenticulaires peuvent se superposer dans des couches d'air successives formant des sortes de « piles d'assiettes ».