Cela vous intéressera aussi

L'érable plane est surtout connu par sa floraison très spectaculaire, qui survient au printemps, à un moment où les autres arbres n'ont encore ni feuilles, ni fleurs. Cette caractéristique permet de le distinguer de son cousin, le sycomoresycomore, qui lui ressemble beaucoup, mais qui fleurit après le développement des feuilles. Cette espèceespèce atteint 25 à 30 mètres de hauteur.

L'érable plane est également appelé « érable blanc ». © Jpek, Flickr by-nc-sa 3.0

L'érable plane est également appelé « érable blanc ». © Jpek, Flickr by-nc-sa 3.0 

Appellations 

L'érable plane (Acer platanoides), de la famille des acéracées, se nomme également « faux sycomore », « érable blanc », « iseron » et porteporte un curieux surnom, « main découpée ».

Description botanique 

Cet arbre offre un aspect vigoureux, avec un houppier ovoïde peu ramifié. Son écorce est gris foncé, marquée de longues crevasses verticales peu profondes. Ses feuilles caduquescaduques sont implantées en opposition sur les branches. Ressemblant à celles du platane, elles mesurent 12 à 15 centimètres de largeur et disposent de cinq lobes séparés par des sinus arrondis. Elles présentent des extrémités très fines, un pétiolepétiole très long et, à leur dosdos, cinq nervures bien visibles. Ce feuillage vire au jaune d'or en automneautomne. En avril, ses fleurs mellifèresmellifères, de couleurcouleur jaune verdâtre et mesurant 5 à 6 millimètres de largeur, sont réunies en bouquets dressés. Ses fruits, des samares, sont soudés deux à deux en formant un angle obtus, dans le prolongement l'un de l'autre.

L’érable plane (<em>Acer platanoides</em>). © Urtica, Flickr by-nc-sa 3.0

L’érable plane (Acer platanoides). © Urtica, Flickr by-nc-sa 3.0

Origines 

On a trouvé des traces de la présence de l'érable plane datant de 50 millions d'années. Il a été introduit en France au milieu du XVIIIe siècle pour son esthétique. On le rencontre jusque 1.500 mètres d'altitude.

Exigences culturales

C'est une essence de lumièrelumière, préférant des sols riches et pas trop acidesacides. On le rencontre en général en peuplements disséminésdisséminés au milieu d'autres espèces.

Utilisation

Il s'agit d'une plante très mellifère et utilisée en plantations d'alignement ou en ornement. Son boisbois dur permet aussi de réaliser des manches ou des outils. 

Auteur : Michel CaronMichel Caron