Planète

Tamandua du Mexique

DéfinitionClassé sous :animaux , fourmi , habitat du tamandua du Mexique
 
Contrairement à son cousin le tamanoir, le tamandua est arboricole. © jerryoldenettel, Flickr, cc by nc sa 2.0

Tamandua du Mexique (Saussure 1860) – Tamandua mexicana

  • Ordre : Pilosa
  • Sous-ordre : Vermilingua
  • Famille : Myrmecophagidae
  • Genre : Tamandua
  • Taille : 0,50 à 0,75 m (longueur de la queue 0,40 à 0,65 m)
  • Poids : 2 à 7 kg
  • Longévité : 12 à 15 ans

Statut de conservation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description du tamandua du Mexique

Le tamandua du Mexique possède un pelage jaunâtre court, rêche et hirsute sur l'ensemble du corps, tandis qu'une fourrure noire orne les flancs, les épaules et le dos un peu à la manière d'un gilet sans manches. La tête et les yeux sont petits, les oreilles bien dessinées et proéminentes, tandis que le museau tubulaire marqué de poils sombres paraît tronqué. La langue mesure une quarantaine de centimètres de longueur. La queue préhensile arbore des poils sur le premier tiers de sa longueur, alors que le reste est glabre. Les pattes sont fortement griffues. Les pattes antérieures sont équipées de quatre griffes incurvées dont la centrale est plus longue que les autres, tandis que les pattes postérieures en ont cinq. Il existe quatre sous-espèces reconnues :

  • Tamandua mexicana mexicana (Mexique, Honduras, Belize, etc.) ;
  • Tamandua mexicana instabilis (Venezuela et nord de la Colombie) ;
  • Tamandua mexicana ophistholeuca (Nicaragua, Costa Rica, Panama, etc.) ;
  • Tamandua mexicana punensis (Équateur et Pérou).

Habitat du tamandua du Mexique

Le tamandua du Mexique évolue en Amérique centrale et dans la partie ouest de la cordillère des Andes en Amérique du Sud, depuis le Mexique jusqu'au nord du Pérou, en passant par le Venezuela et la Colombie. On le trouve dans une grande variété d'habitats forestiers, tant tropicaux que plus arides. Il peut tout aussi bien fourrager dans les frondaisons qu'au sol, mais il est plus commun aux abords des cours d'eau dans les arbres abritant des vignes vierges et de nombreuses plantes épiphytes. Au Panama, le tamandua a été observé en train de nager d'une île à l'autre.

Comportement du tamandua du Mexique

Essentiellement nocturne, le tamandua du Mexique ou tamandua du nord s'est adapté à la vie arboricole. C'est un animal solitaire qui consacre une huitaine d'heures par jour à se nourrir et qui occupe un territoire variant entre 25 et 70 hectares, selon les ressources alimentaires disponibles. Il peut ainsi visiter entre 50 et 80 nids de fourmis ou de termites différents. Le reste du temps, il le passe à se reposer dans un creux d'arbre. S'il possède une vision et une ouïe faibles, il dispose d'un odorat excellent qui lui permet de trouver sa nourriture et de s'orienter. Ses principaux prédateurs sont les grands félins comme le jaguar ou le puma, les aigles harpies ou les gros reptiles tels que l'anaconda ou le caïman. Mais le tamandua possède des armes redoutables pour se défendre : ses griffes.

Reproduction du tamandua du Mexique

On sait peu de choses sur la reproduction du tamandua du Mexique. Les accouplements ont lieu à l'automne et les jeunes naissent au printemps. La femelle donne naissance à un seul jeune au terme d'une gestation variant de 130 à 190 jours. Le jeune s'agrippe sur le dos ou sur les flancs de sa mère jusqu'au sevrage, qui intervient au bout de quatre à six semaines. Pour l'allaitement, elle dépose le jeune dans un creux de branche. Ce dernier s'émancipe au bout d'une année, en acquérant en même temps sa maturité sexuelle.

Régime alimentaire du tamandua du Mexique

Le tamandua du Mexique se nourrit surtout de termites et de fourmis qu'il trouve dans les arbres, du fait qu'il est essentiellement arboricole. Il dédaigne cependant les fourmis défolieuses, les fourmis légionnaires et les autres espèces pouvant produire des défenses chimiques. L'animal a appris à sélectionner ses proies, et s'en prendra aux ouvrières sans défense plutôt qu'à la caste des soldats. Il peut ingérer près de 9.000 fourmis par jour, mais ne pillera jamais le nid totalement. Il quitte les lieux avant que les insectes ne deviennent agressifs. Il lui arrive également de manger des baies et des fruits bien mûrs.

Menaces sur le tamandua du Mexique

Hormis la disparition progressive de ses habitats, le tamandua du Mexique ne subit pas de menace vraiment pressante. Il n'est pas chassé et rend des services à l'Homme en détruisant les fourmis et les termites dans les cultures et les vergers.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi