Planète

Sitatunga

DéfinitionClassé sous :animaux , antilope , forêt tropicale
 
Le sitatunga, aussi appelé guib d'eau, est un excellent nageur et plongeur, au point qu'il peut se nourrir en étant immergé. © Damiano Luchetti, Wikipédia, DP

Sitatunga (P. L. Sclater 1863) – Tragelaphus spekii

  • Ordre : Artiodactyla
  • Famille : bovidés
  • Sous-famille : Bovinae
  • Genre : Tragelaphus
  • Taille : 1,30 à 1,60 m (hauteur au garrot 1,00 à 1,20 m - longueur des cornes 0,70 à 0,90 m)
  • Poids : 50 à 110 kg
  • Longévité : 15 à 19 ans

Statut de conservation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description du sitatunga

Le sitatunga possède un pelage hirsute brun foncé pour les mâles et roussâtre pour les femelles. La toison est marquée par six lignes blanchâtres verticales et par des ocelles de même couleur. Un croissant blanc orne sa gorge et sa poitrine. Une ligne blanche court le long du dos depuis les épaules jusqu'à la croupe. La tête est munie de taches blanches autour des yeux, et d'une bande sombre sur la partie supérieure du museau. Les sabots sont longs, fins et largement écartés, propres aux antilopes adaptées à une vie semi-aquatique. Les mâles arborent de belles cornes en spirale et une crinière. Cinq sous-espèces ont été identifiées :

  • Tragelaphus spekii spekii ;
  • Tragelaphus spekii gratus ;
  • Tragelaphus spekii larkenii ;
  • Tragelaphus spekii selousi ;
  • Tragelaphus spekii sylvestris.
On distingue aisément les bandes et les ocelles blancs sur le pelage du sitatunga. © Drow_male, Wikipédia, GNU 1.2

Habitat du sitatunga

On trouve le sitatunga dans les profondes forêts tropicales fréquemment inondées, les zones marécageuses et humides, les roselières de l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique centrale et l'Afrique de l'Est depuis la Gambie jusqu'en Ouganda.

Comportement du sitatunga

Le sitatunga vit en solitaire ou en couple, et parfois en petits groupes familiaux constitués de femelles et de leurs jeunes. Parfaitement adapté aux zones humides et au sol spongieux -- il a adopté un mode de vie amphibie --, c'est également un excellent nageur qui n'hésite pas à plonger dans l'eau pour échapper à un danger. L'animal est très véloce sur terrain humide du fait de la conformation de ses sabots, mais est davantage exposé sur terrain sec. Ses vocalisations tiennent des aboiements. L'antilope est principalement active à l'aube et au crépuscule. Ses principaux prédateurs sont les lions et les léopards, ainsi que les lycaons et les hyènes au sol, et les crocodiles dans ou à proximité de l'eau. Les jeunes peuvent être la proie de pythons.

Reproduction du sitatunga

Les accouplements ont lieu toute l'année. La femelle du sitatunga donne naissance à un seul jeune après une gestation de 7 à 8 mois. Le juvénile est rapidement sevré et atteint la maturité sexuelle entre un an et un an et demi selon respectivement pour une femelle ou pour un mâle.

Régime alimentaire du sitatunga

Le sitatunga est herbivore. Il se nourrit de diverses espèces végétales et ingurgite aussi bien de l'herbe que des feuilles ou des fruits. Il mange également des plantes aquatiques.

Menaces sur le sitatunga

Le sitatunga ne fait pas l'objet d'une protection particulière sur l'ensemble de son aire de répartition, sauf au Ghana où la sous-espèce locale est en danger du fait de la chasse et de l'assèchement des zones humides.

Quelques parcs et réserves où l'on peut observer le sitatunga dans son milieu naturel :

  • parc national de Lobeke, au Cameroun ;
  • parc national de Saiwa, au Kenya ;
  • parc national de l'Akagera, au Rwanda ;
  • parc national de Mwagna, au Gabon.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi