Planète

Pétrogale à pied jaune

DéfinitionClassé sous :animaux , pétrogale , marsupial
 
Le pétrogale à pied jaune est une sorte de wallaby des rochers. © Peripitus, Wikipédia, GNU 1.2

Pétrogale à pied jaune (Gray 1854) – Petrogale xanthopus

  • Ordre : Diprotodontia
  • Famille : Macropodidae
  • Sous-famille : Macropodinae
  • Genre : Petrogale
  • Taille : 0,50 à 0,65 m (longueur de la queue 0,55 à 0,70 m)
  • Poids : 7 à 13 kg
  • Longévité : 7 à 10 ans

Statut de conservation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description du pétrogale à pied jaune

Également appelé wallaby des rochers au pied jaune, le pétrogale à pied jaune est un mammifère marsupial du genre Macropus, apparenté aux kangourous. Il possède un pelage brun gris sur la partie dorsale, blanc sur la partie ventrale, alors que les bras et les pieds sont jaunâtres. Une tache blanche marque le haut des cuisses et une bande de la même couleur barre les joues depuis la commissure des lèvres jusqu'aux oreilles. La queue est jaune également, mais rayée de bandes brunâtres. La tête, petite, arbore deux oreilles ovales et pointues, orientables. Les pattes avant sont courtes et ne sont utilisées que pour la préhension des aliments, le toilettage et le grattage. Les membres postérieurs plus puissants et plus longs, terminés par des pieds fins, sont destinés au saut. La queue, conique et large à sa base, sert d'appui au repos et de contrepoids lors des courses. Et comme chez les espèces voisines, la femelle porte une poche ventrale destinée à abriter le petit. C'est le wallaby le plus coloré et le plus beau. Mais ces coloris hors normes lui permettent surtout de se confondre avec son environnement.

Portrait de pétrogale à pied jaune (zoo de Mulhouse). © Patrick Straub

Habitat du pétrogale à pied jaune

Le pétrogale à pied jaune, dont il existe deux sous-espècesPetrogale xanthopus xanthopus et Petrogale xanthopus celeris, est présent dans la partie ouest de la Nouvelle-Galles du Sud, dans le nord-ouest de l'État de Victoria et dans quelques secteurs du Queensland, en Australie. La distribution du marsupial sur une superficie d'environ 20.000 km2 est très inégale, mais la configuration du terrain reste sensiblement la même. Le pétrogale à pied jaune affectionne les affleurements et les entassements rocheux dans les zones semi-arides du pays. C'est essentiellement l'isolement de son habitat et la faible surface qu'il recouvre qui font la rareté de l'espèce.

Comportement du pétrogale à pied jaune

Le pétrogale à pied jaune est un animal crépusculaire et nocturne, qui se repose et se protège du soleil en journée dans les anfractuosités rocheuses ombragées. Il n'est pas rare de l'observer de jour dans les zones ombragées. Sa morphologie et sa musculature sont particulièrement adaptées aux zones rocheuses parfois escarpées dans lesquelles il évolue. C'est un marsupial sociable qui vit en petits groupes d'une douzaine d'individus.

Pétrogale à pied jaune en « lévitation ». © Patrick Straub

Reproduction du pétrogale à pied jaune

À l'exception des périodes de sécheresse, la femelle se reproduit toute l'année. Elle met généralement bas un seul jeune au terme d'une gestation de 31 jours en moyenne, mais les jumeaux ne sont pas exceptionnels. Après l'expulsion, l'embryon se hisse jusqu'au marsupium où il s'accroche à un mamelon pendant un peu plus de 194 jours. Il quitte alors la poche et reste auprès de sa mère pendant une dizaine de jours pour pouvoir s'abriter dans la poche en cas de danger. Le juvénile reste dépendant de sa mère pendant 18 ou 19 mois, et atteint sa maturité sexuelle dans ce délai.

Régime alimentaire du pétrogale à pied jaune

Le pétrogale à pied jaune est herbivore et se nourrit essentiellement de graminées. Lors de sécheresses, le marsupial se rabat sur les feuilles des arbustes et des arbres qui deviennent alors son unique aliment. Lors des orages d'été, en mangeant les végétaux mouillés, il est en mesure de stocker 10 % de son propre poids en eau en prévision des pénuries futures.

Pétrogale à pied jaune au repos. © Patrick Straub

Menaces sur le pétrogale à pied jaune

Les populations varient singulièrement selon les zones géographiques. Mais il apparaît que dans toutes elles sont en régression sur des territoires déjà peu étendus. De ce fait, l'espèce est considérée comme quasi menacée, tandis que d'autres populations sont jugées vulnérables. Les effectifs de la Nouvelle Galles du sud atteignent à peine la centaine d'individus, tandis que ceux du Queensland n'ont pas pu être estimés. Hormis la chasse dont le pétrogale à pied jaune a fait l'objet pour sa fourrure (elle est aujourd'hui interdite), les populations fluctuent en fonction de la pluviométrie. Il y a moins de naissance lors des saisons sèches, et les animaux sont également victimes des incendies qui se déclarent à ces moments là. La population globale est estimée entre 5 et 10 000 individus matures sur l'ensemble de sa distribution géographique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi