En images : le réveil du volcan Sinabung en Indonésie

Classé sous :Volcan , Indonésie , Nuage de cendres

Une impressionnante avalanche de gaz chaud a dévalé les pentes du Mont Sinabung dans le nord de l'île de Sumatra dimanche. La colonne de fumée s'est élevée à plus de 5.000 mètres de hauteur et les nuages de cendres chaudes ont voyagé jusqu'à 1 km au sud, selon le Centre indonésien de volcanologie et de prévention des risques géologiques. Le Mont Sinabung, qui culmine à 2.745 mètres d'altitude, s'est réveillé le 10 août dernier. Il est resté endormi durant quatre siècles avant de se réveiller brutalement en 2010. En 2014, 17 personnes avaient ainsi été tuées lors d'une éruption et 7 autres lors de l'éruption de 2016.

L'éruption actuelle n'a fait, pour l'instant, aucune victime, mais les villageois ont été priés de rester à plus de 5 km de distance et des villages entiers ont été recouverts de cendres. Après la nouvelle série d'explosions dimanche, les autorités ont maintenu le niveau d'alerte au deuxième niveau le plus élevé. Le Sinabung se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, à la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne). Cette zone concentre 70 % des volcans actifs dans le monde.

Le Mont Sinabung, qui mesure 2.745 mètres de hauteur, est situé au nord de l’île de Sumatra. © Apple Plans
Pour en savoir plus

Indonésie : le volcan Sinabung est entré en éruption deux fois en trois jours

Article de Eléonore Solé publié le 10/08/2020

Il s'agit de sa seconde éruption en trois jours. Le volcan Sinabung, au nord de l'île de Sumatra (Indonésie), a craché un nuage de cendres s'étendant sur 2.460 mètres de haut dans le ciel. « Le son était comme le tonnerre » a déclaré Fachrur Rozi Pasi, résident de l'île, à Reuters.

Le Sinabung est situé sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone à forte activité volcanique qui borde l'océan Pacifique. Il s'est réveillé en 2010, après au moins quatre siècles de sommeil. Et fait désormais partie des 129 volcans actifs d'Indonésie.

Bien qu'aucune victime n'ait été signalée, les habitants ont été invités à rester à plus de 3 km du volcan.