Une ville chinoise engloutie par un colossal « mur de sable »

Classé sous :Tempête de sable , Chine , évènement climatique

C'est une scène digne d'un film catastrophe qu'ont vécu dimanche dernier les habitants de Dunhang, dans le nord de la Chine. Les vidéos, impressionnantes, montrent un mur de poussière de plus de 100 mètres de haut s'avançant sur la ville, engloutissant les rues et les immeubles en quelques minutes. Plongées dans un épais nuage jaunâtre, les automobilistes se sont retrouvés désemparés alors que la visibilité était réduite à moins de 5 mètres. La police a dû fermer les principales routes tandis que les habitants avaient du mal à respirer en raison du sable transporté par le vent. La tempête n'a duré que quelques heures mais s'est déclenchée de façon soudaine. « Le ciel était encore bleu à peine quelques minutes avant », témoigne ainsi un guide touristique sur Twitter.

La Chine connaît régulièrement des tempêtes de sable dans cette région proche du désert de Gobi, une immense étendue de sable entre la Chine et la Mongolie. Mais la déforestation a aggravé le phénomène en laissant les sols à nu. En juin dernier, dans la ville de Hotan, à 1.500 km à l'ouest de Dunhang, des scènes similaires à celles de dimanche avaient été filmées. En mars, une tempête de sable avait même atteint la capitale Pékin, pourtant distante de 2.000 km du désert. Pour enrayer ces tempêtes, les autorités reboisent depuis plusieurs décennies les zones périphériques des déserts pour créer une « Grande muraille verte » destinée à bloquer le sable.

La ville chinoise de Dunhang a été engloutie dans un nuage de poussière le 25 juillet dernier. © CCTV, Twitter
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La déforestation se poursuit à un rythme alarmant  Plus de 43 millions d’hectares ont été perdus entre 2004 et 2017 selon un rapport du WWF ; l’équivalent des deux tiers de la surface de la France.