Samedi 10 septembre, en fin d'après-midi, les habitants du Haut-Rhin ont eu la surprise de sentir le sol bouger sous leurs pieds durant quelques secondes. Cette sensation n'est pas nouvelle pour la région, très habituée aux secousses sismiques de faible amplitude.

L'Alsace, qui se situe sur un fossé d'effondrementeffondrement, est en effet une région à risque sismique modéré. Tout comme dans la région méditerranéenne, les tremblements de terreterre y sont fréquents, même s'ils passent souvent inaperçus pour la population. Mais, cette fois-ci, la secousse a été plus forte. Avec un épicentreépicentre localisé au niveau de Mulhouse et d’une magnitude locale (MLv) de 4,8, le séismeséisme a été ressenti dans toute L'Alsace, mais également dans les régions voisines (Franche-Comté, Territoire de Belfort, Loraine) et en Suisse. Pour les géophysiciens de l'Institut Terre et Environnement de Strasbourg (ITES), il s'agit du plus fort séisme depuis 20 ans dans la région. Très peu de dégâts ont cependant été recensés.

Deux répliques, de faible magnitudemagnitude, ont suivi le tremblement de terre principal. Ce type d'événement se produit en général à une fréquence de quelques dizaines d'années environ, sans qu'il soit possible cependant de déterminer exactement quand aura lieu le suivant. Il faut cependant se rappeler que la région peut produire des séismes bien plus violents. Le dernier date de 1356. D'une magnitude de moment (Mw) de 6 à 7, ce terrible séisme avait totalement ravagé la ville de Bâle en Suisse et fait plusieurs milliers de morts.