Les effets du changement climatique prennent la fâcheuse habitude de faire boule de neige. Le réchauffement des eaux de surface des océans bouleverse le régime des ventsvents, ce qui a ensuite des répercussions sur les vaguesvagues, celles-ci devenant plus puissantes, d'après une étude parue cette semaine dans Nature Communications. À l'échelle du globe, l'énergieénergie des vagues a de facto augmenté de 0,4 % par an depuis 1948, une tendance qui accroît les risques pour les populations côtières et insulaires, déjà menacées par la hausse du niveau marin.

De précédentes études avaient observé une augmentation de la vitessevitesse des vents et de la hauteur des vagues. Cette fois, en s'intéressant à l'énergie des vagues - transmise aux massesmasses d'eau par le vent sous forme de mouvementmouvement -, les chercheurs ont mis en évidence que ces dernières étaient de plus en plus fortes en conséquence directe de l'élévation des températures de surface des océans. « Pour la première fois », indique Borja Reguero de l'université de Californie dans un communiqué, « nous avons identifié un signe du réchauffement climatiqueréchauffement climatique dans le régime des vagues », lequel devient selon les chercheurs un « indicateur potentiel du changement climatique », au même titre que le dioxyde de carbonedioxyde de carbone.