Le nombre de tigres en hausse au Bangladesh, du jamais vu depuis 15 ans

Classé sous :Nature , tigre , tigre du bengale

Une nouvelle réjouissante annoncée le 22 mai, date de la Journée mondiale de la biodiversité : Le nombre de tigres du Bengale dans la région des Sundarbans, sanctuaire de la vie sauvage au Bangladesh et plus grande forêt de mangrove du monde, a augmenté pour la première fois depuis quinze ans. Selon un recensement effectué sur une superficie de 1.656 km² de forêts grâce à des caméras de surveillance, le nombre de tigres sur le territoire a atteint 114 individus en 2019, contre 106 quatre ans auparavant. Cette augmentation de 8 % « est un grand succès », s'est félicité le ministre des Forêts Shahab Uddin.

La forêt de mangrove des Sundarbans se déploie à cheval entre l'Inde et le Bangladesh. C'est la région du delta du Gange. © Contient des données modifiées de Copernicus Sentinel (2016), traitées par ESA, CC By-SA 3.0 IGO

En 2015, seuls 106 tigres avaient en effet été répertoriés, moins d'un quart des 440 qui peuplaient cette zone en 2004. Ce constat avait provoqué un choc, poussant le gouvernement bangladais à prendre des mesures, dont le doublement de la zone protégée, la survie des tigres étant menacée par le rétrécissement de leur habitat, et une campagne de répression menée par des forces d'élite contre le braconnage. Près de 200 contrebandiers avaient remis leurs armes à la police en échange d'argent, d'une aide juridique et de téléphones portables. Des dizaines d'autres avaient été tués.

Un tigre du Bengale dans la forêt de mangrove des Sundarbans, un des derniers sanctuaires pour ces grands félins classés en danger sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). © Soumyajit Nandy, Wikimedia Commons, CC By-SA 4.0