Découverte d'un louveteau mort il y a 57.000 ans en excellent état

Classé sous :Fossile , Loup , louveteau
 

[EN VIDÉO] Un louveteau âgé de 57.000 ans momifié  Les chercheurs présentent en anglais leur découverte d'un louveteau âgé de 57.000 ans, qui est apparu - momifié - grâce à la fonte du permafrost. 

Si les virus et le méthane accaparent l'attention, la fonte du permafrost réserve d'autres surprises plus sympathiques. En juillet 2016, un mineur d'or s'est retrouvé face à un louveteau. Un petit animal enfermé dans le permafrost depuis quelque 57.000 ans ! Il s'agit de « la momie de loup la plus complète » jamais dénichée, s'enthousiasme Julie Meachen, coautrice d'une étude. « Elle est pratiquement intacte à 100 %, il ne manque que ses yeux. »

Cette petite louve momifiée a été dénichée dans le Yukon, au Canada. Prénommée Zhùr, ce qui signifie « loup » dans la langue du peuple local Tr'ondëk Hwëch'in, elle n'avait que sept semaines. Son état surprenant de conservation serait dû aux conditions de sa mort. « Nous pensons qu'elle était dans sa tanière et qu'elle est morte instantanément par l'effondrement de la tanière » explique Julie Meachen.

Zhùr n'aurait pas été affamée au moment de son trépas, apportant une nouvelle indication sur son mode de vie. « Une chose qui nous a surpris, c'est qu'elle consommait des ressources aquatiques et en particulier du saumon », note la chercheuse. Une alimentation probablement influencée par la proximité de la tanière avec l'eau. Les scientifiques ont recueilli une dernière information, grâce à l'analyse ADN : Zhùr descendait d'anciens loups de Russie, de Sibérie, et d'Alaska, qui sont aussi les ancêtres des loups modernes.

Julie Meachen estime qu'un « petit avantage du changement climatique est que nous allons trouver plus de ces momies à mesure que le permafrost fondra ». Pour la science, il s'agit d'un bon moyen de reconstruire le passé, « mais cela nous montre aussi à quel point notre planète se réchauffe réellement ». © Meachen et al., Des Moines University