Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un réseau de canaux plus vieux que les pyramides découvert en Australie Les incendies qui ont récemment ravagé l'Australie auront eu au moins un aspect positif pour les archéologues. Ils ont en effet révélé une impressionnante structure conçue par les aborigènes il y a plusieurs milliers d'années.

Avec le koalakoala et le kangouroukangourou, le wombat, un marsupialmarsupial qui a l'airair toujours heureux, est un des animaux emblématiques de l'Australie. Cet animal insolite est notamment connu pour la forme cubique de ses excréments. Il appartient au sous-ordre des Vombatiformes qui ne compte plus que deux espècesespèces vivantes, le wombat et le koala.

Ses lointains ancêtres étaient tout aussi fascinants. Dans Scientific Reports, une équipe internationale de paléontologuespaléontologues décrit le crânecrâne d'un animal, vivant durant l'OligocèneOligocène, quatre fois plus gros que celui des wombats actuels. Le fossilefossile, retrouvé dans le Lac Pinpa dans le sud du pays, a été surnommé Mukupirna, qui signifie « gros os » dans la langue des aborigènes australiens.

Il aurait appartenu à un animal aussi imposant qu'un ours, avec des membres supérieurs puissants qui lui permettait de creuser le sol. Enfin, l'analyse de ses dents suggère qu'il était herbivoreherbivore. Bien qu'il soit un ancêtre des wombats, il différe suffisamment de ces derniers pour que les paléontologues le placent dans une famille à part dans le sous-ordre des Vombatiformes, les Mukupirnidae.

Le crâne de Mukupirna analysé par les paléotologues. Les indications montrent l'emplacement des dents. © Robin M; D. Bexk et al. <em>Scientific Reports</em> 2020
Le crâne de Mukupirna analysé par les paléotologues. Les indications montrent l'emplacement des dents. © Robin M; D. Bexk et al. Scientific Reports 2020