Ce crustacé des profondeurs, nommé en l'honneur de Metallica

Classé sous :Crustacé , océan Pacifique , Metallica

Torben Riehl, chercheur en zoologie marine au Senckenberg Research Institute (Allemagne), et Bart De Smet, chercheur en biologie marine de la Ghent University (Belgique) ont découvert un nouveau type de crustacé dans les abysses de l'océan Pacifique. Il vit dans la Clarion Clipperton Fracture Zone (CCZF), située entre Hawaii et le Mexique. Cette région est connue pour sa richesse en métaux précieux. Ni une ni deux, Torben Riehl saute sur l'occasion. « La musique puissante de Metallica m'a accompagné durant la majorité de ma vie. Je suis ravi de pouvoir rendre quelque chose au groupe en nommant une nouvelle espèce d'après eux », a-t-il expliqué. Désormais, le crustacé microscopique s'appelle Macrostylis metallicola.

Mesurant à peine 6,5 millimètres de long, cette espèce parcourt les profondeurs du Pacifique. Plus précisément, elle vit entre 4.132 et 5.055 mètres sous la surface, où la pression atmosphérique est 400 fois plus importante qu'au niveau de la mer. Dans cette zone, nulle lumière ne passe. Ainsi, Macrostylis metallicola ne s'embarrasse ni d'yeux ni de pigmentation colorée.

Derrière l'humour des chercheurs, se cachent de lourdes préoccupations environnementales. La CCZF regorge de concrétions métalliques contenant du cobalt, du cuivre, du manganèse, du nickel, et des terres rares qui rendent la zone attractive pour de futurs projets miniers. « La demande en augmentation constante pour les métaux, due à la croissance démographique, à l'urbanisation et aux technologies d'énergie propre conduit à l'exploration et à l'exploitation des ressources, même dans des régions jusqu'ici difficiles à atteindre et inconnues sur le plan scientifique, comme les profondeurs marines », résume Torben Rhiel. Il espère que son crustacé métalleux mettra en lumière l'importance de protéger les écosystèmes et leur biodiversité, afin que ces projets miniers en eaux profondes se fassent dans des conditions durables.

Ce crustacé microscopique a été nommé en l'honneur du groupe de heavy métal, Metallica. © Riehl et De Smet