Qu'est-ce qui se cache dans ces mystérieuses boules gélatineuses ?

Classé sous :Calmar , œufs , Reproduction sexuelle

[EN VIDÉO] L’astucieux calmar pêcheur des profondeurs  Pour se nourrir, le calmar Grimalditeuthis bonplandi a développé une stratégie pour duper ses proies afin qu’elles se rapprochent de lui : imiter les mouvements d’un poisson ou d’un autre céphalopode avec l’extrémité d’un tentacule. Découvrez en vidéo cet animal fascinant. 

Entre 1985 et 2019, des plongeurs ont repéré 90 sphères gélatineuses. En moyenne, elles mesurent un mètre de diamètre, et flottent à quelque 60-70 mètres de profondeur dans les eaux de l'océan Atlantique et de la mer Méditerranée. Mais que renferment-elles ? Sans échantillons, les chercheurs ne pouvaient qu'émettre des hypothèses. Cela aura duré plus de 30 ans... jusqu'à ce que, en 2019, des plongeurs dégotent quatre échantillons lors d'une expédition près de la côte norvégienne.

Après des analyses ADN, les chercheurs ont pu conclure dans Scientific reports : ces sphères gélatineuses sont fabriquées par Illex coindetii. Ce calmar y pond ses œufs. Dans différentes sphères, des embryons de calmar ont été identifiés, et ce, à plusieurs stades du développement : œufs récemment fécondés, en pleine organogenèse, et embryons développés. Évidemment, en l'absence de données pour les 86 autres structures, les chercheurs ne peuvent que supposer qu'il s'agit de la même espèce.

Ces énormes sphères gélatineuses, sur la mer Méditerranée et la côté atlantique espagnole, contiendraient des œufs de calmars. Les photos ont été prises par : (A) Franc Jourdan, (B) Thomas Brelet, (C) Edouard Bard, (D) Eduardo Losada Lage, (E) José Coronel, (F), Philippe Le Roy, (G) Christine Chesnay, (H) Pietro Crovetto, (I) Simone Ulzega, (J) Alain Beauté, (K) Patrick Carreno, (L) Emmanuel Roguet. © Halldis Ringvold et al., Scientific Reports