Depuis plusieurs jours, une vague de froid s'est abattue sur la France, principalement sur une large moitié est de l'hexagone. Elle affecte particulièrement les oiseaux terrestres et continentaux : grives, mésanges, vanneaux... ainsi que les oiseaux des étangs et plans d'eau.
Cela vous intéressera aussi

<br />Moineaux &copy; Paul-René Meffre

Moineaux © Paul-René Meffre

Le fort gel nocturnenocturne, la prise par la glace de nombreux plans d'eau, auxquels s'ajoute la neige, rendent toute possibilité d'alimentation extrêmement aléatoire. Or, avec le froid, les oiseaux migrateursmigrateurs et hivernants ont besoin d'assurer un « minimum physiologique » pour ne pas mourir de froid. L'accès aux sources de nourriture étant devenu difficile, l'affaiblissement des oiseaux est rapide.

C'est pourquoi la LPOLPO demande aux préfets des départements concernés par cette vaguevague de froid de prendre des arrêtés de fermeture temporaire de la chasse, tant que des conditions climatiques plus clémentes ne sont pas revenues.

<br />Mésange charbonnière &copy; Paul-René Meffre

Mésange charbonnière © Paul-René Meffre

La LPO appelle également chacun d'entre nous à participer à un acte écocitoyen et à venir en aide aux oiseaux en détresse en favorisant leur survie par le nourrissage.