Planète

Seize espèces de papillons en danger en France

ActualitéClassé sous :zoologie , Papillon , rhopalocère

Seize espèces de papillons menacées d'extinction en France, dont deux en danger critique ! C'est ce qui ressort du recensement réalisé par le comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) sur 253 espèces de lépidoptères de jour.

Le mélibée, Coenonympha hero, est un papillon attiré par les prairies de molinie, une graminée. © David Demerges

Un état des lieux des papillons de jour (rhopalocères) a été réalisé en France et le résultat est quelque peu alarmant. Sur le territoire, 16 espèces seraient menacées d'extinction, selon la définition de l'UICN, qui dresse régulièrement la liste rouge des espèces menacées.

L'UICN (ou IUCN en anglais) est en effet un organisme qui s'intéresse à la biodiversité à travers le monde. Depuis 1963, la liste rouge qu'il publie classe les différentes espèces en fonction de leur état de conservation. Sept catégories ont ainsi été établies, de « peu préoccupant » à « éteint ». Cette liste est désormais une référence mondiale.

Plus de 250 espèces de papillons étudiées

Créé en 1992, le comité français de l’UICN intéresse à l'état de la faune et de la flore sur le territoire métropolitain et d'Outre-mer. Cette fois, il s'est penché sur les insectes et plus particulièrement les lépidoptères. Les biologistes ont ainsi étudié 253 espèces de papillons. De cette étude, il ressort que 16 d'entre elles sont menacées - en danger critique, en danger ou vulnérable - de disparition tandis que 18 autres sont quasi menacées.

La situation de l'hespérie du barbon (Gegenes pumilio) est peu préoccupante en Europe, ce papillon est en danger critique d'extinction en France. © Philippe Mothiron

La situation de l'hespérie du barbon (Gegenes pumilio) est peu préoccupante en Europe, ce papillon est en danger critique d'extinction en France. © Philippe Mothiron

C'est pour l'hespérie du barbon (Gegenes pumilio) et la mélibée (Coenonympha hero) que la situation est la plus alarmante en France. Ces deux papillons sont en effet placés dans la catégorie « en danger critique », la dernière avant l'extinction de l'espèce. Le second est présent en Europe et en Asie, préférentiellement dans les zones humides, et c'est justement la disparition croissante de cet habitat qui est à l'origine du déclin des populations en France. Le premier vit sur le pourtour méditerranéen et n'a plus été vu en France depuis 1997, probablement à cause de l'urbanisation du littoral. Sa situation est toutefois moins alarmante car à l'échelle de l'Europe, son statut est peu préoccupant.

Des papillons menacés à cause de la disparition de leur habitat

Mais selon les experts de l'UICN, il existe d'autres causes au déclin des 34 espèces menacées ou quasi menacées. L'incontournable changement climatique est également responsable de ce phénomène. De nombreuses chenilles sont inféodées à une seule espèce de plante. De la même manière que ces plantes doivent déplacer leur aire de répartition pour survivre, les chenilles sont obligées de les suivre et se font donc plus rare dans certaines régions.

Néanmoins, il y a aussi un côté positif à ce recensement. Parmi les 253 papillons étudiés, 215 n'ont pas un statut préoccupant, ce qui veut dire que ces populations se portent bien.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi