Planète

L'insecte et le synchrotron : la fin d'une controverse de 2 000 ans

ActualitéClassé sous :zoologie

Depuis Aristote, les scientifiques se disputent à propos de l'explication de la respiration chez les insectes.
Il aura fallu attendre deux physiciens de l'Argonne National Laboratory pour trancher ce vieux débat.

Ces chercheurs ont en effet décidé d'examiner la tête d'une fourmi à l'aide d'un synchrotron qui génère des rayons X de haute énergie permettant de visualiser des structures cent fois plus petites que celles habituellement observées à l'aide de la radiographie.

Utilisant cette même technique, ils ont permis à leurs collègues entomologistes du Chicago Field Museum de se pencher sur les mécanismes intimes de la respiration chez les insectes.
Il semble que les insectes respirent en contractant leurs muscles pour l'exhalation de l'air et que l'inhalation se fasse par reflux spontané, autrement dit le contraire de l'action du diaphragme chez l'homme.

Les chercheurs de l'Argonne National Laboratory travaillent actuellement en collaboration avec ceux du Chicago Field Museum afin de mieux comprendre les mécanismes de la mastication chez les insectes.
Ils soulignent que ces découvertes sur la respiration pourraient rapidement déboucher sur le développement de nouveaux pesticides et sur l'utilisation du synchrotron comme outil d'imagerie médicale.

Cela vous intéressera aussi