Planète

Une grande mission scientifique : Lifou 2000

ActualitéClassé sous :zoologie

-

Les récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie, "point chaud" de la biodiversité marine, constituent un exceptionnel sujet de recherches pour zoologistes et écologistes. Ils sont caractérisés par un extraordinaire foisonnement d`espèces et constituent l`un des écosystèmes les plus complexes de l`océan mondial. De ce point de vue, l'exploration d'une seule baie, au cours de l'opération Lifou 2000, est une mine de découvertes, qui suscitent rêves et spéculations.

Forêt tropicale

La mission scientifique LIFOU 2000, co-dirigée et organisée par le Muséum national d`histoire naturelle et l`Institut de recherche pour le développement (IRD), s`est déroulée à Lifou (Province des Iles Loyauté) en octobre/novembre 2000. Elle a réuni, avec les moyens logistiques de l`IRD et le soutien de la Fondation TotalFina Elf, une équipe internationale de 35 scientifiques. A la différence de la Grande-Terre, entourée d`un lagon, Lifou est un atoll surélevé, une grande île plate sans rivière ; ses récifs plongent directement vers les grands fonds. La faune d`invertébrés n`y avait pas été étudiée depuis les recherches pionnières des pères missionnaires... il y a plus de 100 ans.

En combinant plongée, dragages et récoltes à marée basse, cet inventaire biologique de très grande envergure fait apparaître la diversité des faunes tropicales dans toute leur splendeur : à Lifou, sur à peine 5.000 hectares, vivent près de 3.000 espèces de mollusques, soit 1,5 fois plus que dans toute la Méditerranée (3 millions de km2) ! Autre caractéristique des écosystèmes tropicaux : la plupart des espèces sont rares ou très rares, puisque 28% n`ont été vues qu`une seule fois et 22% ne sont représentées que par des exemplaires uniques. Les prélèvements de LIFOU 2000, qui comprennent plusieurs centaines d`espèces inconnues, constituent une première mondiale : la seule étude à disposer d`un inventaire exhaustif et quantifié sur la richesse spécifique d`un site. Ces prélèvements demanderont encore plusieurs années d`étude par un réseau international de 120 systématiciens animé par le Muséum National d'Histoire Naturelle, pour nous révéler tous leurs enseignements.

En termes de stratégie de protection des récifs coralliens, les résultats de LIFOU 2000 suggèrent que l`organisation en réseaux de plusieurs sites protégés serait une alternative à la pratique actuelle d`aires protégées indépendantes les unes des autres, en raison de l`extrême hétérogénéité mise en évidence. L`équipe de LIFOU 2000 envisage maintenant de conduire une opération de même envergure en Asie du Sud-Est, au cœur du "Triangle d`Or" de la biodiversité récifale, ce Graal de tous les zoologistes marins.

Cela vous intéressera aussi