Planète

Une éruption au sein d'une galaxie

ActualitéClassé sous :Volcanologie , Galaxie , M 87

Des observations menées en ondes radio et dans les rayons X montrent dans la galaxie M 87 une activité énergétique que les scientifiques comparent à l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll.

Ce cliché de la galaxie M 87 montre comment les particules énergétiques émises par le trou noir central repoussent le gaz environnant la galaxie. Crédits : Rayons X : Nasa/CXC/KIPAC/N. Werner, E. Million et al. ; Radio : NRAO/AUI/NSF/F. Owen

Connue comme la plus grande galaxie de l'amas de la Vierge, M 87 l'est également pour son trou noir central hors norme. A 60 millions d'années-lumière de nous, cette galaxie abrite un trou noir supermassif d'au moins un milliard de masses solaires émettant un puissant jet de matière sujet à de spectaculaires flashes UV. Les explosions régulières du trou noir central sont aussi à l'origine de boucles et de bulles qui se répandent au sein d'un nuage de gaz chaud qui englobe une grande partie de l'amas.

L'agitation de M 87 fait l'objet d'une surveillance continue de la part des astronomes. En 2008 ils avaient associé les données du télescope spatial Hubble, de l'Observatoire de rayons XChandraet du radiotélescope VLA (Very Large Array) pour produire une spectaculaire image de la galaxie. L'an passé ils réalisaient une vidéo d'une éruption dans le jet de matière qui s'échappe du centre de M 87. Dernièrement, les données du VLA et de Chandra ont permis à une équipe de chercheurs de présenter une vue inédite de l'interaction entre les jets de particules énergétiques de la galaxie avec le gaz qui l'entoure.

M 87est une imposante galaxie dans l'amas de la Vierge. Crédit A. Block, Mt. Lemmon SkyCenter, U. Arizona

Des similitudes avec nos volcans terrestres

En regardant comment se comporte le gaz autour de M 87, les astronomes ont immédiatement pensé à l'éruption récente de l'Eyjafjöll. Lorsque le volcan islandais était en activité, des poches de gaz chaud remontaient à la surface de la lave puis s'élevaient en entraînant au passage les cendres foncées alors qu'elles étaient en train de se refroidir et de redescendre. Pour M 87, les mouvements de convection sont assez semblables. Le grand nuage de gaz chaud qui occupe une partie de l'amas a tendance à se refroidir. Il retombe alors lentement vers M 87, la galaxie la plus massive (quatre mille milliards de masses solaires, plus de vingt fois la masse de notre propre Galaxie).

C'est alors qu'entrent en jeu les jets de particules énergétiques crachés par le trou noir central : à la manière des gaz chauds volcaniques, ils repoussent le gaz stellaire en train de se refroidir. Se propageant à des vitesses supersoniques, les puissantes particules émises par le trou noir produisent des ondes de choc dans l'atmosphère de gaz qui entoure la galaxie.

Sur l'image composite au bas de l'article, on voit le gaz chaud (bleuté) repoussé par une onde de choc (tirets jaunes) ; les particules énergétiques (en orange et rouge) s'échappent du trou noir supermassif central.

Cela vous intéressera aussi