Le volcan Mayon, aux Philippines, est entré en éruption depuis presque deux semaines. Les autorités ont fait évacuer plus de 60.000 personnes dans un rayon d'au moins 9 km en prévision du paroxysme des éruptions qui semble imminent. En attendant, le monstre crache des fontaines de lave impressionnantes.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : quels sont les dangers du volcanisme ? La vie près des volcans n’est pas toujours paisible. En cas d’éruption la population est soumise à divers dangers dont certains peuvent être fatals. Futura-Sciences a rencontré Jacques-Marie Bardintzeff, docteur en volcanologie, pour qu’il nous parle de ces menaces.

Le volcanvolcan Mayon se fait de plus en plus menaçant depuis quelques jours aux Philippines. Le niveau d'alerte a donc été monté d'un cran (il est désormais à 4) mais les autorités sont inquiètes car le niveau 5 pourrait être bientôt atteint, représentant un danger maximal. La zone d'évacuation a ainsi été augmentée : elle se trouve désormais dans un rayon de 9 km autour du volcan.

Le nombre de personnes déplacées a donc rapidement augmenté cette semaine. Mardi matin, il était d'au moins 39.250 (il s'agit de personnes provenant d'une zone de sécurité de 8 km). Par ailleurs, des réfugiés avaient aussi quitté la région du fait des retombées de cendres, augmentant également ce nombre. Au total, il est question aujourd'hui de plus de 60.000 personnes.


Le spectacle des fontaines de lave du Mayon a fait venir des touristes mais le danger du volcan est bien réel : une éruption d'intensité maximale serait imminente. © Guardian News

Des fontaines de lave hautes de 500 à 600 m au sommet du Mayon

Le Philippine Institute of Volcanology and Seismology, souvent abrégé en Phivolcs, publie régulièrement des communiqués sur l'état de l'activité éruptiveéruptive du Mayon. Il a ainsi précisé qu'entre ce mardi et ce mercredi (il est déjà jeudi aux Philippines) 5 fontaines de lavelave impressionnantes s'étaient élevées sporadiquement depuis le sommet du volcan. Durant entre sept minutes et plus d'une heure, celles-ci pouvaient atteindre des hauteurs de 500 à 600 m au-dessus du cratère (le Mayon culmine à 2.462 m). Elles ont paradoxalement été parfois accompagnées de panaches de cendre qui, eux, montaient de 3 à 5 km. Des coulées pyroclastiquescoulées pyroclastiques ont également été émises et des coulées de lave se sont étendues sur 1 et 3 km, le tout accompagné par des émissionsémissions de dioxyde de soufresoufre à hauteur de 2.466 tonnes par jour environ.

Toutefois, selon le directeur du Phivolcs, Renato Solidum, l'activité du Mayon reste pour le moment inférieure à celle de 1984 (où 73.000 personnes avaient été évacuées), bien qu'elle soit du même type (un mélange d'éruptions stromboliennes et vulcaniennesvulcaniennes).


Éruption : le volcan Mayon menace les Philippines

Article de Laurent SaccoLaurent Sacco publié le 16/01/2018

Le célèbre volcan Mayon est entré en éruption depuis quelques jours aux Philippines. Des coulées pyroclastiques dangereuses sont à craindre. Les autorités ont fait évacuer plus de 21.000 personnes.

Le Mayon est l'un des plus célèbres volcans du monde. Son nom ne vous dit peut-être rien mais vous l'avez probablement déjà vu en photos ; ces dernières sont impressionnantes : elles montrent un cônecône volcanique presque parfait. Ce stratovolcanstratovolcan se trouve aux Philippines et c'est le plus actif de ce pays d'Asie du Sud-Est constitué d'un archipelarchipel de 7.641 îles.

Tout comme l'Agung en Indonésie, ce volcan est gravi par de nombreux touristes chaque année. Mais, depuis quelques jours, ce n'est plus le cas. En effet, le 13 janvier 2018, une éruption phréatiquephréatique s'est produite, accompagnée d'un panache de cendres qui est monté à environ 2.500 m d'altitude.

Depuis, l'activité volcanique n'a fait que s'intensifier, avec d'autres éruptions phréatiques. Surtout, depuis le 14 janvier, des signes d'un dôme volcanique rougeoyant sont apparus dans le cratère du Mayon ainsi que des coulées de lave dévalant ses pentes.


Des images de l'éruption du Mayon prises le 15 janvier 2018. © Manila Bulletin Online

21.000 personnes évacuées

L'Institut philippin de volcanologie et de sismologiesismologie (Phivolcs) a alors fait monter le niveau d'alerte : celui-ci est passé de 1 à 2, puis, finalement, à 3, ce qui indique que des émissions de coulées pyroclastiques potentiellement dangereuses pour la population sont à craindre.

Des personnes ont ainsi été évacuées. Ce mardi 16 janvier, plus de 5.300 familles, soit plus de 21.000 personnes, ont quitté une zone de 6 kilomètres de rayon, étendue ensuite à 7 kilomètres sur le flanc sud du Mayon. De plus, des laharslahars (coulées boueuses) sont possibles.


Des images d'un survol du sommet du Mayon antérieur à 2018. © azrad888

Cela fait longtemps que les volcanologuesvolcanologues philippins surveillent le Mayon car, depuis 400 ans environ, celui-ci a fait une cinquantaine d'éruptions. En 1984, plus de 73.000 personnes avaient été évacuées, heureusement sans faire de mort. Les éruptions les plus récentes sont celles de 2009, 2013 et 2014. En 2013, malheureusement, le phénomène avait fait 5 victimes, qui gravissaient le volcan.


Des images du volcan Mayon durant l'éruption qui s'est produite de décembre 2009 à janvier 2010. © geoffmackley

Les spécialistes ne s'attendent pas à ce que le Mayon fasse une éruption comparable à celle du volcan Pinatubo, survenue aux Philippines en juin 1991. Cette dernière est considérée comme la plus importante du XXe siècle. Elle avait injecté 20 millions de tonnes de dioxyde de soufre dans la stratosphèrestratosphère, provoquant un refroidissement global moyen de 0,4 °C.