Planète

Stockage des gaz à effet de serre dans le sous-sol - projet RWTH

ActualitéClassé sous :Terre , stockage , gaz à effet de serre

Quatre instituts de recherche de l'université technique d'Aix la Chapelle (RWTH) se sont associés avec l'université technique (TU) de Stuttgart et l'université de Bayreuth sur un projet concernant l'étude du stockage souterrain du CO2.

Les anciennes mines de charbon stockeront elles des gaz à effet de serre ?

Le projet est financé à hauteur de 1 million d'euros sur 3 ans par le ministère fédéral de l'Education et de la Recherche (BMBF) ainsi que les partenaires industriels RWE Dea et RWE Power. Durant cette période, les scientifiques placés sous la direction de Christoph Clauser (chercheur en géophysique appliquée) vont analyser la fiabilité du stockage du CO2 dans des formations géologiques souterraines ainsi que dans des anciens puits de charbon.

Le projet se concentre sur 3 domaines :

  • l'étude de la cristallisation du CO2 en calcite combinée avec la production d'énergie géothermique
  • l'étude du stockage du CO2 dans d'anciens puits de mines de charbon
  • la réaction à long terme des milieux de stockage utilisés (corrosion, étanchéité...)

    Si les résultats restent prometteurs après une année et que le projet continue à fonctionner avec succès, une expérience pilote à échelle industrielle pourrait être menée sous la direction des partenaires industriels sur deux sites distincts.

    Le réservoir potentiel pour le stockage du CO2 sur le territoire allemand est énorme : en prenant en compte les réservoirs géothermiques et les puits de mines de charbon, on arrive à un total de 36 milliards de tonnes de CO

Cela vous intéressera aussi