Planète

Du sable saharien en Floride !

ActualitéClassé sous :Terre , climatologie , poussière

Une meilleure connaissance de la physique des nuages est nécessaire pour comprendre les effets des particules sur leur formation et sur le phénomène de précipitations. Le satellite SeaWIFS a révélé que des vents violents soufflant au dessus du Sahara projettent dans les airs des aérosols (microparticules), qui plus tard peuvent avoir un impact non négligeable sur la formation des nuages de Floride.

Du sable saharien en Floride !

L'amélioration des capacités d'imagerie spatiale et de modélisations numériques du comportement des aérosols a rendu possible des prévisions journalières de localisation et de dispersion des traînées de poussières et des nuages de fumée.

Par exemple, en avril 2001, les analyses ont permis de comprendre que la présence d'un brouillard très dense au dessus de Boulder au Colorado était causée par une tempête de sable en Chine.

La poussière affecte la formation des nuages car les gouttelettes d'eau, dont sont constituées les nuages, se forment autour de particules préexistantes (nuclei). La poussière influe aussi sur la température de solidification des gouttes d'eau.

Les particules peuvent ainsi déclencher des précipitations dans des nuages qui auraient été trop chauds pour produire de la pluie. La complexité des nuages et de leurs interactions avec les aérosols sont des défis pour les experts de la prédiction climatique. Les modèles climatologiques globaux ne prennent pas encore en compte la physique des nuages car les observations manquent à l'heure actuelle de résolution spatiale.

Cela vous intéressera aussi