Planète

Partenariat CNES / UE pour développer des outils de prévention des risques

ActualitéClassé sous :Terre

-

Alain Bensoussan, Président du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES), et Barry MC SWEENEY, Directeur Général du Centre Commun de Recherche (CCR) de la Communauté Européenne, signeront mardi 12 novembre 2002 à Bruxelles, un accord de partenariat aux termes duquel les deux organismes coopèreront au développement de méthodologies et d'outils destinés à la prévention et à la gestion des risques naturels et industriels.

Cette signature aura lieu le mardi 12 novembre au Heysel, à 12 heures, durant la Conférence La Recherche européenne 2002 à la croisée des chemins, l'Espace Européen de la recherche et le programme-cadre , sur le stand J11 du CCR.

Le développement d'outils, de méthodes et de services d'aide à la prévention et à la gestion des risques devient une préoccupation majeure, dans l'Europe entière, de tous les acteurs opérationnels susceptibles d'être confrontés à des situations de crises. Ces acteurs sont soumis à une demande de plus en plus forte de la part des autorités publiques afin qu'ils disposent d'une meilleure anticipation, d'une meilleure information, d'une meilleure organisation des équipes d'intervention et d'une meilleure évaluation
de l'importance des crises et de leurs conséquences environnementales et socio-économiques.
A travers le présent accord, le CNES et le CCR renforcent ainsi leur coopération afin d'améliorer les outils et méthodes d'aide à la prévention et à la gestion des crises au bénéfice des acteurs opérationnels intervenant dans la gestion des risques et redevables de la sécurité des personnes et des biens.

La coopération entre les partenaires se construira en priorité autour des domaines suivants : la prévention et la gestion des risques d'inondations, des feux de forêts, des risques industriels et des risques épidémiologiques. Ceci inclut notamment l'aide à la gestion du territoire à la suite d'une situation de crise ayant pour origine une catastrophe environnementale ou un accident industriel ou épidémiologique, ainsi que la prévention d'une telle crise.

Pour chacun de ces domaines et suivant le programme établi en commun par les partenaires, les activités porteront sur tout ou partie des points suivants :
* la mise en place d'un programme de RD conduit par les laboratoires concernés par la thématique envisagée répondant à des besoins définis par un groupe d'utilisateurs représentatif ;
* La réalisation des démonstrateurs pour valider les outils mis en place incluant les technologies spatiales ;
* la promotion de services auprès d'entités susceptibles d'assurer un rôle opérationnel dans la prévention et la gestion des crises.

Le CNES apportera son expertise dans :
* le domaine de la localisation / navigation,
* l'utilisation des systèmes spatiaux de télécommunications,
* les récepteurs et les terminaux sol et leur performance en milieu perturbé,
* l'utilisation des systèmes d'observation,
* l'étude des performances et des critères opérationnels des systèmes spatiaux.

L'expertise du CCR s'exercera dans :
* la prévention des crues par une meilleure connaissance des bassins versants et de l'occupation des sols,
* le suivi des crues, de leur extension et de celle du dommage environnemental et socio-économique des zones sinistrées,
* l'évaluation du risque de feux de forêt et la prévision du risque d'incendie à l'échelle européenne par une meilleure connaissance de la topographie, de l'occupation des sols, etc,
* les ressources forestières pour évaluer les dommages, les zones à risque après incendies et les émissions atmosphériques associées,
* l'évaluation et le suivi de la régénération de la végétation dans les zones affectées,
* l'analyse des accidents majeurs , au sens de la Directive SEVESO, de leurs causes initiales et des leçons tirées de ces accidents (retour d'expérience),
* l'analyse du risque associé au danger technologique ainsi qu'aux catastrophes naturelles,
* l'aménagement du territoire tenant compte des risques naturels et technologiques,
* le domaine de l'aide multicritère à la décision.

Rappelons que la mission du CCR consiste à fournir un soutien scientifique et technique à la conception, à l'élaboration, à la mise en oeuvre et au suivi des politiques communautaires en répondant aux demandes de celle-ci. En tant que service de la Commission européenne, le CCR joue pour l'Union Européenne (UE) le rôle de centre de référence en matière de science et de technologie. Proche du processus d'élaboration des politiques, il sert l'intérêt commun des Etats membres tout en étant indépendant des intérêts commerciaux ou nationaux.

Dans le cadre de cette mission, le CCR est particulièrement actif dans le domaine des risques : inondations, feux de forêts,
tremblements de terre, risques industriels
.

Pour le CNES, dont la mission principale est de proposer, de définir, de réaliser, d'exploiter et de promouvoir des nouveaux systèmes spatiaux, il est important d'entretenir à ce titre une activité de recherche et développement des méthodes et outils qui permettent d'améliorer les services offerts aux citoyens ; dans ce domaine, il a notamment investi dans des activités telles que la gestion des risques, la télé médecine ou la télé éducation.

L'accord de partenariat avec le CCR démontre par ailleurs fortement la présence du CNES, quelles que soient les recompositions du panorama institutionnel européen dans le domaine spatial, au premier rang des recherches et developpements technologiques au service du citoyen européen, ainsi que la confirmation de son statut de partenaire majeur de la Commission dans les domaines de sa compétence.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi