Planète

Des mini-tsunamis ont traversé le Pacifique

ActualitéClassé sous :Terre , séisme , tremblement de terre

Au nord du Japon, dans le Pacifique, un puissant tremblement de terre a provoqué l'évacuation de milliers de personnes, par crainte d'un tsunami. Il n'a pas eu lieu mais les vagues ont traversé tout le Pacifique et touché la Californie.

C'est à environ 390 km au large de l'île d'Etorofu, dans l'archipel des Kouriles qu'était situé l'épicentre du séisme. L'hypocentre, lui, a été localisé à 30 kilomètres sous le fond de l'océan. Crédits : Carte des Editions La Découverte, Paris

Mercredi 15 novembre, à 11 h 15 TU (temps universel), un très violent séisme a secoué l'archipel des Kouriles, situé entre le nord du Japon et la péninsule russe du Kamtchatka. Avec un hypocentre détecté à trente kilomètres sous le fond du Pacifique, la puissance de ce tremblement de terre a été estimée à 8,1 (échelle de Richter) par l'Agence météorologique japonaise, et à 8,3 par l'Institut national de géophysique américain, ce qui le classerait en dix-neuvième position des séismes les plus puissants jamais enregistrés dans le monde.

C'est le Japon qui a réagi le premier, grâce à son système d'alerte bien rôdé. Moins d'un quart d'heure après la détection d'un séisme « d'au moins 7,9 » selon les premières estimations, à 11 h 29 TU précisément, les services d'alerte ont été activés. Tous les réseaux de communications ont été mobilisés, la chaîne de télévision nationale NHK a interrompu ses programmes et les autres diffusaient l'information en direct sur une partie de l'écran. Des véhicules munis de haut-parleurs sillonnaient les rues de la ville de Nemuro, au nord-est de l'île de Hokkaido, elle-même située au nord du Japon et à 600 kilomètres du séisme. Sur toute l'île, 130 000 personnes auraient quitté leur domicile.

Raz-de-marée modèles réduits

L'alerte a également été déclenchée en Russie, où 10 000 personnes des îles Kouriles se sont réfugiées en altitude. Elle a ensuite été relayée à Hawaii, à plusieurs milliers de kilomètres à l'ouest.

Finalement, cet imposant séisme n'a accouché que de tsunamis miniatures. Des vagues de 40 à 75 centimètres de haut ont touché tout l'archipel des Kouriles et Hokkaido. Six heures après le tremblement de terre, elles ont effectivement touché Hawaii, où une femme a été légèrement blessée.

Curieusement, c'est de l'autre côté du Pacifique, à Crescent City, un port de Californie, que des dégâts ont été notés. A 23 h 00 TU, soit 12 heures après le séisme, le niveau de la mer est brutalement monté de 60 centimètres à 1 mètre, selon les déclaration faites à l'AFP par Paul McAndrews, un des responsables du port de cette ville. Des bateaux ont été drossés sur les pontons, deux de ces derniers étant endommagés.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !