Planète

Loire nature : un programme de référence pour les autres pays européens

ActualitéClassé sous :Terre , loire nature , Environnement

Les 20 et 21 septembre 2005, une délégation de décideurs tchèques et polonais responsables de la gestion du fleuve Oder se rendra sur l'Allier afin de tirer profit de l'expérience du programme Loire nature.

Loire nature : un programme de référence pour les autres pays européens

Tchèques et Polonais sont confrontés, sur une zone de méandres transfrontalière de l'Oder, à une forte érosion des berges et à la mobilité du lit. Pour cette raison, ils viendront prendre connaissance des méthodologies et des outils de travail de Loire nature dans l'espoir de trouver des solutions concrètes à ce problème (comme la préservation d'un espace de liberté ). Cette visite précède la réunion de la commission frontalière de gestion de l'Oder qui aura lieu début octobre prochain.

Le programme Loire nature se consacre entre autres depuis maintenant plus de 10 ans aux problèmes générés par l'érosion, en particulier sur l'Allier, rivière vivante, où de nombreuses actions ont été mises en place par les Conservatoires d'Espaces Naturels et la LPO. Cette visite sera l'occasion d'illustrer la mise en œuvre concrète de l'espace de liberté d'un cours d'eau et de montrer comment associations, pouvoirs publics et collectivités ont développé ensemble des modes de gestion au départ expérimentaux qui font aujourd'hui leurs preuves. L'une des solutions proposées par le programme Loire nature face à un problème d'érosion consiste à faciliter la maîtrise foncière en participant financièrement à l'acquisition des terrains qui s'érodent. Des contrats sont passés avec les propriétaires privés et les agriculteurs pour acquérir ou gérer à moindre coût les terrains érodables. Ainsi, sur le site de Boudemange, 13 ha ont été acquis en 1998 pour un montant de 37800€. A titre de comparaison, la protection par enrochement de ces 500 mètres de berge aurait coûté entre 76 000 et 115 000€. Et cela sans compter le bénéfice pour le fonctionnement écologique de la rivière et sa biodiversité.

D'autres échanges prouvent que l'expérience concrète de Loire nature est originale et peut être exportée. En effet, déjà au mois d'avril des élus italiens en charge de la gestion du Tagliamento, l'un des fleuves les plus sauvages au monde, étaient venus prendre exemple sur Loire nature pour la préservation des espaces naturels et de la ressource en eau et sur le Plan Loire Grandeur Nature pour la gestion des risques de crues. De même, en mars, dans le cadre du mois de l'environnement en Hongrie, le coordonnateur du programme a pu présenter Loire nature et ses réussites en matière de partenariat avec les collectivités. Enfin en mai, le site de Guilly (dans le Loiret) a reçu la visite du commissaire européen Stavros Dimas venu apprécier la participation de la France à la préservation de la biodiversité européenne.

La valorisation de l'expérience de Loire nature à l'étranger et les échanges de techniques et méthodes de gestion entre différents pays pourrait, à terme, constituer les bases d'un réseau européen sur l'espace de liberté.

Le programme Loire nature a débuté en 1993 avec comme objectif de renforcer la notion « d'espace de liberté » du fleuve et de préserver ainsi les milieux naturels. La seconde phase est aujourd'hui partie prenante du Programme Interrégional Loire Grandeur Nature initié par l'Etat, l'Etablissement public Loire et l'Agence de l'Eau Loire Bretagne.
Elle vise à mettre en œuvre une gestion des sites garantissant la préservation des différentes fonctions écologiques des zones humides du bassin de la Loire. Elle est portée par 7 Conservatoires d'Espaces Naturels et leur fédération (Espaces Naturels de France), le WWF-France, la Ligue pour la Protection des Oiseaux et 6 de ses délégations régionales ainsi que la FRAPNA Loire. Les interventions portent sur 50 zones localisées dans 8 régions du bassin et prennent en compte des milieux divers.

Au-delà de ces actions de préservation, Loire nature porte également sur la sensibilisation du public et le soutien au développement d'un tourisme de nature en lien avec le patrimoine ligérien.

Cela vous intéressera aussi