Planète

Lancement du REPER en Poitou-Charentes

ActualitéClassé sous :Terre , écosystème , gestion durable

-

La présentation officielle de l'observatoire REPER, (Recherche sur les Ecosystèmes des PERtuis charentais), programme d'étude intégrée de la bande côtière a eu lieu le vendredi 4 juillet au centre de recherche sur les écosystèmes marins et aquacoles (unité mixte de recherche CNRS-Ifremer), CREMA de La Rochelle-L'Houmeau.

L'objectif de ce nouvel Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) est d'étudier, dans une optique de gestion durable de la bande côtière et par une approche multidisciplinaire, les évolutions de l'écosystème Pertuis Charentais. Celui-ci est soumis à la fois à la pression d'activités humaines nombreuses et à de fréquents changements naturels de l'environnement.

Cette observation intégrée sur le long terme est le préalable indispensable à une gestion durable et harmonieuse des activités qui co-existent dans la zone, s'appuyant sur des avis scientifiques émanant de chercheurs de nombreuses disciplines incluant les sciences humaines et sociales.

Les thèmes d'observation

Les initiateurs du programme REPER ont sélectionné les paramètres clés permettant de surveiller les "compartiments" les plus représentatifs du fonctionnement du système qui sont :
- la qualité des eaux côtières,
- l'échelon primaire du réseau trophique (plancton, bactéries),
- les invertébrés,
- les vertébrés, dont les poissons (la sole en particulier), et les oiseaux,
- les aspects socio-économiques.

L'étude d'un écosystème, compte tenu de sa grande variabilité dans le temps, doit être envisagée sur une durée une dizaine d'années. Cette durée devrait permettre de mieux comprendre le fonctionnement du système "Pertuis charentais" dans sa globalité, et de développer des critères de son état de santé.

Les moyens mis en oeuvre

La démarche d'observation de l'environnement dans une optique de gestion durable impose une approche pluridisciplinaire impliquant des unités de recherche et des professionnels de l'aménagement du littoral. Le REPER démarre avec une vingtaine de chercheurs issus de l'Ifremer et du CNRS mais aussi des universités de La Rochelle et de Poitiers ainsi que l'Observatoire Régional de l'Environnement de la Région Poitou-Charentes. Le CREMA-L'Houmeau en assure la gestion centrale.

Ce programme s'appuiera d'une part sur l'ensemble des réseaux opérationnels déjà existants de l'Ifremer (RNO, REMI, REPHY, REPAMO, SIH) ; il bénéficiera d'autre part de la connaissance du terrain des Laboratoires de l'Institut du Littoral (La Rochelle), des réseaux de la DDE et de la DDASS, ainsi que, pour la partie terrestre, des informations fournies par la DIREN et le SAGE.

Le REPER fera appel à une instrumentation de pointe : afin de construire une description tridimensionnelle il s'appuiera sur les outils de gestion de données mis au point par l'Ifremer (Quadrige) ainsi que sur les modèles hydrodynamique de la Mer des Pertuis. L'ensemble des informations recueilles seront intégrées dans une base de données, disponible pour tous les contributeurs et, à moyen terme, accessible au public.

Le démarrage de cet observatoire est assuré par le ministère chargé de la Recherche et l'Ifremer. Il s'inscrit dans une démarche européenne d'étude intégrée de la bande côtière.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi